Jean-Luc Bennahmias estime être critiqué parce qu'il "détonne" et ne "joue pas"

PRIMAIRE PARTI SOCIALISTE

Toute L'info sur

2017 : la bataille de la gauche

VENEZ COMME VOUS ÊTES - Souvent moqué sur son physique et sa personnalité atypique, Jean-Luc Bennahmias a assuré qu'il était "détonnant" ce mardi matin sur BFMTV et RMC. Pour autant, rappelle-t-il, la primaire n’est pas "un concours Miss France".

"Quand on s’expose on s’attend à subir quelques coups". Interrogé sur son côté atypique, celui que les internautes ont souvent moqué lors des débats de la primaire socialiste, a assuré ce mardi sur BFMTV et RMC, que les critiques ne le faisaient pas souffrir. "Par exemple, la comparaison avec Bourvil me va très bien, je n’ai aucun problème avec ça", a-t-il affirmé, évoquant "le talent du garçon" et le fait qu’il n’était "pas que rigolo, qu’il avait du fond". "Ça me correspond très bien merci. Après les critiques sur mon physique, sur mes dents, ça va quoi. Ce n’est pas Miss France hein", a-t-il rappelé. 

Pourquoi s’est-on moqué de Jean-Luc Bennahmias ? "Mais parce que je détonne, estime-t-il. je suis moi-même. Je ne joue pas, je ne suis pas dans une posture. Ça fait 40 ans que je fais de la politique (…) J’ai été deux fois député européen, plusieurs fois conseiller régional, maire adjoint dans une ville de banlieue parisienne avant de descendre à Marseille où je m’occupais de la sécurité publique et j’étais délégué à la police nationale. Vous voyez, tout d’un coup ça surprend, c’est un peu détonnant". 

Lire aussi

Lire et commenter