Pour Bernard Cazeneuve, la gauche ne pourra pas remporter l'élection si elle critique le bilan de François Hollande

Pour Bernard Cazeneuve, la gauche ne pourra pas remporter l'élection si elle critique le bilan de François Hollande

PRIMAIRE PARTI SOCIALISTE
N'OUBLIEZ PAS NOTRE BILAN - Sur France Inter, lundi matin, le Premier ministre a lancé un avertissement aux candidats à la primaire de gauche : selon lui, pas moyen de remporter l'élection présidentielle sans s'adosser au "bon bilan" de François Hollande.

S'il n'en reste qu'un, ce sera lui : Bernard Cazeneuve défendra, jusqu'au dernier jour du quinquennat, le bilan de François Hollande. Le Premier ministre en a fait à nouveau la démonstration lundi matin sur France Inter


Il l'a fait sous la forme d'un avertissement lancé aux candidats à la primaire de la gauche, tout particulièrement à Arnaud Montebourg et Benoît Hamon, qui dépensent beaucoup d'énergie à dénoncer le bilan du quinquennat de François Hollande. 

"Excellent bilan"

"Mon souhait est que la gauche gagne la présidentielle", a assuré le locataire de Matignon. Avant de préciser : "cette gauche qui gouverne le pays depuis cinq ans, qui a un excellent bilan", citant les marges retrouvées dans les entreprises, la reprise de l'investissement industriel et la baisse du chômage


Bernard Cazeneuve souhaite donc que le vainqueur de la primaire gagne l'élection de 2017, mais pas dans n'importe quelle condition. "Il sera difficile de remporter la primaire puis la présidentielle en critiquant ce bilan. Il est bon, et c'est parce qu'il est bon que l'on peut s'adosser dessus pour gagner l'élection", argumente le Premier ministre, qui veut en faire un étendard pour montrer aux Français "la vraie nature de la droite et de l'extrême droite". Manuel Valls et Vincent Peillon seront probablement d'accord avec lui. Pas sûr, en revanche, qu'Arnaud Montebourg et Benoît Hamon soient en phase avec cette analyse. 

En vidéo

JT 20H - L’interview de Bernard Cazeneuve

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Bernard Cazeneuve Premier ministre

Lire et commenter