Primaire à gauche : pour l'écologiste Noël Mamère, Bennahmias et Rugy "font tapisserie"

Primaire à gauche : pour l'écologiste Noël Mamère, Bennahmias et Rugy "font tapisserie"

ÉCOLO CONTRE ÉCOLOS - Le député Noël Mamère a déjeuné lundi avec Benoît Hamon pour parler écologie, à six jours du premier tour de la primaire. Pas de ralliement - son candidat est Yannick Jadot - mais une jolie occasion de taper sur les deux écolos de primaire, les ex-EELV François de Rugy et Jean-Luc Bennahmias.

Noël Mamère a beau s'apprêter à prendre sa retraite politique en juin prochain, après les législatives, il a toujours la dent dure. Après un déjeuner avec le socialiste Benoît Hamon, candidat à la primaire, lundi à La Cagouille (14e arrondissement de Paris), le député-maire de Bègles s'est offert au dessert Jean-Luc Bennahmias et François de Rugy.

Les deux candidats qui veulent incarner l'écologie dans cette primaire n'ont manifestement pas retenu toute l'attention du député girondin. Ni Jean-Luc Bennahmias, ancien secrétaire national des Verts et directeur de campagne de Noël Mamère en 2002, ni François de Rugy, qui siégeait autrefois à ses côtés au sein du groupe écologiste à l'Assemblée, n'ont grâce à ses yeux.  

Rugy et Bennahmias font tapisserie posée sur un décor branlant- Noël Mamère

Pas de ralliement à Hamon

Pas question pour autant d'afficher un ralliement à Benoît Hamon à l'occasion de ce déjeuner. "J'ai vu Jean-Luc Mélenchon comme Benoît Hamon", justifie l'élu écolo. "Je discute avec Benoît sur l'écologie", précise-t-il. Le candidat socialiste, converti à la transition énergétique, a formulé de nombreuses propositions compatibles avec les écologistes.

Noël Mamère croit bon de préciser que son candidat "s'appelle Yannick Jadot", le député européen désigné par la primaire organisée chez EELV. 

Lire aussi

En vidéo

Mamère sur Hamon : "Je pense que Benoit Hamon a bi en intégré la problèmatique de l'écologie"

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Affaire Jubillar : l'avocat de Cédric Jubillar met en garde contre "une erreur judiciaire"

VIDÉO - "Ça va la claque que tu t'es prise ?" : Emmanuel Macron interpellé par un écolier

La machine à laver, le véhicule mal garé, le podomètre : ces éléments qui ont fait basculer l'affaire Jubillar

Disparition de Delphine Jubillar : ce nouvel élément révélé par l’amant de l'infirmière

"Je ne mange pas le soir" : elles vivent avec moins de 1000 euros de retraite par mois

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.