Primaire de la gauche : Montebourg votera Hamon (et tape sur Valls)

RÉACTION - Eliminé au premier tour de la primaire de la gauche en arrivant troisième avec moins de 18% des voix, Arnaud Montebourg a apporté son soutien ce dimanche à Benoît Hamon pour le second tour, contre Manuel Valls.

"Dimanche prochain je voterai Benoit Hamon et vous invite à faire de même". Arnaud Montebourg n'est pas parvenu à rassembler suffisamment sur son nom pour accéder au second tour en arrivant troisième avec environ 18% des voix. Il a donc appelé ses partisans à voter pour l'ancien ministre de l'Education nationale, qui est arrivé en tête en dépassant les 35%, et ce, contre Manuel Valls, qui a recueilli 31% des voix.


"Avc Benoit Hamon, nous avons combattu ensemble, dans le gouvernement, les politiques sociales-libérales", explique-t-il, dans un tacle à Manuel Valls. "Nous avons quitté le gouvernement ensemble et nous avons veillé ensemble, malgré des désaccords, à ce que nos prises de positions restent complémentaires et compatibles", poursuit-il.

Pour un "rassemblement des gauches"

Ainsi le chantre du made in France a-t-il appelé à "un rassemblement des gauches". "Sans ce rassemblement, il n'y aura pas de solution permettant d'éviter le choix impossible entre le candidat libéral brutal qu'est François Fillon et la famille Le Pen". 


Selon lui, les électeurs "ont massivement et sérieusement condamné le quinquennat, en refusant de donner à ceux qui ont mené les politiques d'austérité et de dérives libérales". Avec ces résultats, Arnaud Montebourg estime qu'entre "cinq et six électeurs sur dix ont voulu que la gauche retrouve le chemin de la gauche et interrompe sa dérive". Selon lui, leurs priorités sont "l'avenir du travail, l'avenir du modèle social, la question européenne et la nécessaire protection contre la mondialisation abusive et déloyale".

Tout savoir sur

Tout savoir sur

2017 : la bataille de la gauche

Plus d'articles

Lire et commenter