Hamon dément avoir rétropédalé sur sa promesse de revenu universel

PRIMAIRE PARTI SOCIALISTE
DirectLCI
NON, NON, RIEN N’A CHANGÉ - Alors que LeMonde.fr accuse Benoît Hamon d’avoir modifié sa proposition visant à instaurer un revenu universel, le candidat de la primaire de la gauche conteste toute modification.

Benoît Hamon "conteste" toute réécriture de sa proposition concernant la création d’un revenu universel d’existence. Tout a commencé mardi par un article du Monde.fr démontrant que ce point essentiel de son programme a subi quelques modifications.


A l’origine, le candidat de la primaire à gauche évoquait un revenu universel d'un montant de 750 euros à terme. Cette somme ne figure désormais plus dans son programme (1). Le député PS des Yvelines s’en est expliqué ce mercredi matin au micro de France Inter, mais a nié toute évolution.

"J’ai toujours dit que l’objectif du revenu universel, c’était une cible à 750 euros pour toutes les personnes mais qu’il était parfaitement irréalisable d’imaginer que du jour au lendemain, en 2018, elle puisse être mise en œuvre", a déclaré Benoît Hamon. 


Occultant la question de la disparition du montant dans son programme, il a tenu à insister sur son engagement, à savoir une mise en place progressive et concertée du revenu universel d’existence. 

Hamon évoque désomais "une conférence citoyenne"

Il a expliqué vouloir, dans un premier temps, revaloriser le RSA en le portant à 600 euros, et le distribuer automatiquement à tous les personnes éligibles, ainsi qu’à tous les 18-25 ans.


Puis, dans un second temps, il souhaite organiser une "conférence citoyenne" avec les partenaires sociaux pour réfléchir sur "le périmètre du revenu universel d’existence", "ce qu’il couvre comme allocations existantes et ce qu’il ne couvre pas", et "construire les financements" pour y parvenir.


Refusant d’admettre une inflexion, il a contourné la question en mettant en avant le recours à la négociation. "J’assume le fait que je fixe un cap, je donne des clefs budgétaires fiscales mais aussi démocratiques pour y arriver, à travers des formes originales de concertation dès lors que nous parlons là d’un nouveau pilier de la protection sociale".


Certes, l’idée d’une "conférence citoyenne" est inscrite dans son programme, mais son apparition est assez récente. Comme l’a vérifié Le Monde.fr, elle n’y figurait pas encore il y a une dizaine de jours.

(1) Face à la polémique, l'équipe de Benoît Hamon a réécrit ce mercredi une nouvelle fois la partie du programme concernant le revenu universel. "Ce revenu sera ensuite étendu à l’ensemble de la population. A terme, il atteindra la somme de 750 euros", peut-on lire depuis cet après-midi sur le site du candidat.

En vidéo

JT 20H - Revenu universel : à quoi ressemble l'expérience finlandaise

Plus d'articles

Lire et commenter