Primaire de la gauche : Filoche conteste son élimination, "arrête ton cirque", lui rétorque Cambadélis

DirectLCI
PRIMAIRE DE LA GAUCHE - Gérard Filoche et Fabien Verdier ne font pas partie des 7 candidats retenus par la Haute autorité pour participer à la primaire de la gauche organisée par le PS. Ils ont annoncé ce samedi qu'ils allaient déposer un recours contre la décision de la Haute autorité.

"J'ai l'impression que c'est un 49.3 de la direction du Parti socialiste". Interrogé par LCI ce samedi 17 décembre, Gérard Filoche n'a pas accepté la décision de la Haute autorité de la primaire de la gauche (HAPC) et annoncé que deux recours seront déposés, un "technique" et un autre "politique". Les organisateurs sont prévenus, et elles seront faites dès dimanche dans la journée, a-t-il précisé.


Bien qu'il faisait partie des candidatures jugées "sérieuses", Gérard Filoche n'a obtenu que 9 parrainages sur les 15 nécessaires. Mais "il y a beaucoup de façons de les calculer, alors je ne sais pas laquelle ils ont retenu", a-t-il expliqué. Informé au préalable de ce possible recours, Thomas Clay, président de la haute autorité, a prévenu lors de l'annonce des résultats que c'était "la règle du jeu démocratique" mais que "ça n'inquiéterait pas les quinze éminents juristes" qui ont sélectionnés les candidats. 

"Arrête ton cirque Gérard Filoche"

"Moi je suis à 7 ou 8 points d'intentions de vote", s'est défendu l'ancien inspecteur du travail, attaquant François de Rugy, Jean-Luc Bennahmias et Sylvia Pinel "qui sont à 1 ou 0,1%", et pourtant sélectionnés. 


Il y a deux jours  il avait déjà fait part de ses inquiétudes quant à la non validation de sa candidature dans une interview accordée à Marianne. Il évoquait une "entourloupe" possible et avait prévenu qu'il était prêt à exercer un recours.

Du côté du PS, la réponse s'est faite cinglante. "Je suis surpris. On ne peut pas accepter un processus collectif avec des règles et quand ces règles ne vous conviennent pas refuser de les respecter", a rétorqué Christophe Borgel, président du comité d'organisation de la primaire.


"Arrête ton cirque Gérard Filoche. Ce que tu ne supportes pas c'est que la gauche du PS t'ait boycotté! Ils n'ont pas voulu te parrainer point à la ligne!", a de son côté répondu sur Twitter M. Cambadélis.

Des "irrégularités" et des "pressions"

Fabien Verdier, dont la candidature a également été recalée officiellement faute de parrainages suffisants, s'est invité avec fracas devant les micros et caméras pour dénoncer des "irrégularités" et des "pressions". 


Ce conseiller municipal de Châteaudun a également annoncé sur le réseau social Twitter, qu'un recours serait déposé contre la décision de la HAPC. En cause ? Il aurait déposé "18 parrainages" sur les "15 requis". 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter