Primaire du PS : à quoi ressemblera le programme de Hamon ?

PRIMAIRE PARTI SOCIALISTE

Toute L'info sur

Benoît Hamon, candidat du PS à la présidentielle

Le député PS Benoît Hamon, candidat à la primaire de la gauche, a livré ce mercredi matin sur France Inter les grandes lignes du programme qu'il défendra au cours de sa campagne. Son leitmotiv est clair : ramener la question sociale au rang de première priorité.

Officiellement candidat à la primaire de la gauche et des écologistes, Benoît Hamon se pose en défenseur des classes populaires et a pour ambition de ramener la question sociale au premier plan. S'il refuse d'accabler François Hollande et assure que certaines "choses positives" ont été faites durant son quinquennat, il constate un échec sur "la question sociale, celle des inégalités, de la pauvreté et du chômage". 


Il désire donc faire entendre sa petite voix en portant des idées avant tout destinées aux classes populaires. "Notre modèle de développement est complétement essoufflé, on continue à courir derrière un demi-point de croissance en sacrifiant le code du Travail et des droits sociaux". Il préconise ainsi la création d'un revenu universel d'existence. Il suggère aussi une nouvelle réduction du temps de travail et entend défendre les formes alternatives d'entreprenariat. 

Benoît Hamon semble ainsi vouloir déplacer le curseur des priorités et offrir aux classes populaires un nouveau discours. "Je ne rentrerai pas dans cette campagne présidentielle en considérant que la question centrale du débat politique est la question identitaire ou sécuritaire. Je ne méprise pas ces questions-là, surtout en période de terrorisme. Mais je sais que 5 millions de personnes sont à Pôle Emploi, que la pauvreté augmente dans la jeunesse, qu'on se rapproche d'un modèle social [...] où on peut travailler et être pauvre". 

On vit dans une démocratie par intermittence (...) les Français n'ont plus de voixBenoît Hamon, candidat à la primaire de la gauche

Selon le député des Yvelines, la France est également confrontée à un problème démocratique. "On vit dans une démocratie par intermittence, on vote tous les 5 ans mais en deux votes, les Français n'ont plus de voix", a-t-il lancé prenant pour exemple l'adoption de la loi Travail "contre l'avis du Parlement, contre l'avis d'une majorité de syndicats, contre l'avis d'une majorité de Français". En cas de victoire en 2017, il promet d'ailleurs d'abroger la loi Travail ainsi qu'une remise en cause du CICE.


"Pour faire respirer la démocratie", il milite donc pour une VIe République dans laquelle le président de la République serait responsable devant le Parlement notamment en cas de trahison de ses engagements électoraux. Benoît Hamon déplore au passage le manque de représentativité du Parlement et préconise donc une dose de proportionnelle "pour que toutes les nuances de la vie politique soient représentées". 

Hamon veut légaliser le cannabis

L'ancien ministre veut aussi légaliser le cannabis, dénonçant une "hypocrisie complète" de la classe politique sur ce sujet. Même s'il n'encourage pas l'usage de drogue, y compris douces, cette mesure pourrait selon lui être plus efficace que le statut quo afin de "tarir les foyers d'insécurité, l'économie souterraine, la délinquance et la violence qu'elle entraîne". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter