"Le taux de pauvreté a baissé en France", juge Valls : c'est plutôt faux...

"Le taux de pauvreté a baissé en France", juge Valls : c'est plutôt faux...

SCAN - La pauvreté a-t-elle baissé en France ? C’est en tout cas ce qu’a affirmé Manuel Valls lors du débat de l’entre-deux tours, jeudi 25 janvier. Une affirmation qui se révèle être inexacte.

"Aujourd’hui, le taux de pauvreté a baissé. Mais il est autour de 14 %, c'est-à-dire qu'il est beaucoup trop haut. Mais il y a les pauvres qui sont beaucoup plus pauvres. Il faut poursuivre sur ce chemin-là." Une affirmation qui donne du sens à l’argumentaire de Manuel Valls, mais qui n’est pas exacte.

Toute l'info sur

2017 : la bataille de la gauche

Deux méthodes... deux hausses

Et pour cause, selon un rapport de l’Observatoire des inégalités paru en décembre 2016, la France compte un million de pauvres de plus qu'il y a dix ans. Si le seuil de pauvreté est fixé à 50 % du revenu médian (fixé à 1003 euros), la France compte cinq millions de pauvres.

Mais s’il est caculé à 60% de ce même revenu médian, ce sont bien 8,8 millions de Français qui seraient concernés. Et il n’a pas baissé. Dans les deux cas, il a augmenté ces deux dernières années et un Français sur sept serait donc concerné. Et après une baisse en 2013, il est revenu depuis à ses niveaux de 2011 et 2012, augmentant de 0,3 %. Soit une stagnation sur l'ensemble du quinquennat, comme le font remarquer Les Décodeurs du Monde.

Sous l’effet du chômage

D’ailleurs, comme l'avaient dit nos confrères, qui avaient décrypté les chiffres à l’époque, les chiffres de l’INSEE montrent qu’en 2015, plusieurs mesures fiscales ont  permis d’atténuer les inégalités, sans pour autant les réduire : sont concernées les baisses d’impôts pour les faibles revenus, la modulation des allocations familiales et la hausse de certaines prestations.

Les chiffres sont officiels. Qu’ils émanent de l’Observatoire des inégalités ou de l’INSEE, tous confirment l’augmentation de la pauvreté sous l’effet du chômage. Et donc certainement pas une baisse, comme l’affirme Manuel Valls.

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Éric Zemmour : immigration, retraite, natalité... ses arguments passés au crible

Présidentielle 2022 : Eric Zemmour remet en cause les limitations de vitesse et veut supprimer le permis à points

EN DIRECT - Présidentielle 2022 : "Du point de vue des idées, Zemmour c'est l'apogée du n'importe quoi", dénonce Castaner

REVIVEZ - OM-PSG : malgré deux buts refusés et un carton rouge, Marseille et Paris se quittent dos à dos dans ce "Classique"

VIDÉO - "Sept à Huit" : les confidences d'Amel Bent sur sa douloureuse maternité

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.