Manuel Valls en tête à Lamballe, la ville où il a été giflé

REVANCHE - Souvenir doux-amer pour Manuel Valls. L'ancien Premier ministre a remporté le scrutin à Lamballe, dimanche 22 janvier, lors du 1er tour de la primaire organisée par le PS. Soit l'endroit où il avait été giflé par un jeune identitaire.

C'est Le Télégramme qui nous apprend la nouvelle, et elle a de quoi faire sourire ou chauffer les joues, selon qu'on soit pro-Valls ou de n'importe quel autre camp. Selon le quotidien breton, Manuel Valls est arrivé en tête à Lamballe, la ville des Côtes d'Armor où il avait essuyé un incident de campagne bien désagréable, mardi 17 janvier. En visite dans la petite ville, l'ancien Premier ministre avait été giflé par un jeune homme de 18 ans aux idées proches du régionalisme breton alors qu'il était en visite de campagne aux côtés de Jean-Yves Le Drian.

265 voix contre 209

L'incident mettra peut-être du baume au coeur à Manuel Valls, dont la soirée du 22 janvier n'est pas une franche réussite. Certes qualifié pour le deuxième tour de la primaire socialiste, il a tout de même été nettement devancé par Benoît Hamon, qui a remporté 36% des votes, contre 31% pour lui. Ce qui l'a amené à prononcer un discours de remobilisation particulièrement virulent, où il s'en est pris aux promesses jugées "irréalistes" de son concurrent.


Sur les 612 voix exprimées à Lamballe, l'ancien Premier ministre a réuni 265 suffrages, avec une confortable avance sur Benoît Hamon, qui a concentré 209 voix sur son nom. A noter que le résultat ne se retrouve pas à l'échelle régionale, puisque, dans toute la Bretagne, c'est bien Benoît Hamon qui l'emporte, et très largement, avec près de 8000 voix d'avance sur près de 80.000 suffrages, nous apprend encore Le Télégramme.

En vidéo

L'intégralité du discours de Manuel Valls après le premier tour de la primaire de gauche

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La candidature de Manuel Valls

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter