Ségolène Royal ira voter à la primaire... mais ne ferme pas la porte à Macron

PRIMAIRE PARTI SOCIALISTE
DirectLCI
ESPRIT OUVERT - Interrogée ce mardi soir sur son choix pour la primaire de la gauche, la ministre de l'Ecologie a simplement répondu quelle irait voter dimanche. Ségolène Royal prend soin de ne fermer aucune porte... et pas à Emmanuel Macron.

Ségolène Royal continue de multiplier les petites attentions à l'égard d'Emmanuel Macron. Comme elle l'a fait à plusieurs reprises ces dernières semaines, la ministre de l'Ecologie a renouvellé son intérêt pour la démarche de l'ancien ministre de l'Economie, parti en campagne en se passant de l'onction de la primaire de la gauche


Interrogée en marge de ses voeux, l'ancienne candidate à la présidentielle de 2007 a indiqué "qu'aucune hypothèse n'est écartée" quant au choix de soutien qu'elle fera, parmi les candidats de la primaire, ou bien en dehors. "Il faut garder l'esprit ouvert, il faut être créatif dans ces périodes", a expliqué la ministre, pour qui cette bataille concerne "tous ceux qui ne se se sentent pas représentés par le candidat de droite et par l'extrême droite". Et de développer sur le thème de la recomposition politique, chère à Emmanuel Macron : 

J'ai une constance : en 2007, je disais déjà cela. La recomposition politique est bien évidemment à reconstruire à chaque nouvelle époque de l'HistoireSégolène Royal

"Il faut que les egos s'effacent"

Pour l'heure, pas question d'afficher un soutien en particulier. Ségolène Royal a simplement indiqué qu'elle "irait voter dimanche", sans préciser pour qui. "Je ne sais pas encore combien de personnes iront voter et quelle sera l'issue de cette primaire", a-t-elle justifié, estimant aussi que les programmes des candidats "ne sont pas encore finalisés". 


Malgré tout, Ségolène Royal ne restera pas les bras croisés durant cette campagne. "Si je sens que ma parole peut être utile, bien sûr", a ajouté l'ex-candidate, estimant important qu'à un moment, "les égos s'effacent pour opérer le rassemblement". 

Plus d'articles

Lire et commenter