Trois candidats recalés à gauche : la primaire pas si ouverte de Cambadélis

Trois candidats recalés à gauche : la primaire pas si ouverte de  Cambadélis

NON GRATA - Le patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a annoncé jeudi que trois candidats, Pierre Larrouturou (Nouvelle Donne), Sébastien Nadot (MdP) et Bastien Faudot (MRC), avaient été recalés de la primaire de gauche "citoyenne" de janvier. L'argument, peu convaincant : ils se sont manifestés trop tardivement...

"Tout le monde veut en être, mais la primaire de la gauche, ce n'est pas open bar." Le patron du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a justifié jeudi le rejet de trois candidatures à la primaire à gauche par le Comité national d'organisation (Cnop) en expliquant que ce scrutin était "un peu victime de son succès". 

Les candidats qui ont fait les frais de cette décision sont l'économiste Pierre Larrouturou, fondateur de Nouvelle Donne, qui avait annoncé sa candidature sur LCI, ainsi que Sébastien Nadot, du Mouvement des progressistes fondé par Robert Hue, et Bastien Faudot, du MRC.  "On ne peut pas les accepter", a confirmé le premier secrétaire du PS. 

Toute l'info sur

2017 : la bataille de la gauche

En vidéo

"Oui j'y vais, avec Nouvelle Donne" : quand Pierre Larrouturou annonçait sa candidature sur LCI

Il fallait s'y prendre avant

Principal argument invoqué : "Leur désir de souscrire à la Belle Alliance populaire (le mouvement initié par le PS pour rassembler à gauche, ndlr) est un peu tardif".  Pierre Larrouturou, cofondateur de Nouvelle Donne, avait officialisé sa candidature le 1er décembre, suivi cette semaine par Bastien Faudot et Sébastien Nadot.

L'argument peut toutefois surprendre, puisque Sylvia Pinel (PRG), créditée de 0 à 0.5% dans les sondages, pourrait de son côté participer à cette primaire alors qu'elle avait décidé initialement de se présenter à la présidentielle en faisant fi du scrutin interne à la gauche. Et que Jean-Christophe Cambadélis tente désespérément de convaincre Emmanuel Macron d'intégrer cette primaire au dernier moment... ce que rejette l'ancien ministre de l'Economie.

D'où la réaction plutôt vive de François Béchieau, le responsable du MDP :

Larrouturou persiste

Sollicités par l'AFP, les deux autres candidats ont également dénoncé cette mise à l'écart. "Ils veulent une primaire toute rabougrie, c'est une arme de destruction massive pour la gauche", a estimé Pierre Larrouturou, qui regardera les possibilités de recours. "Il n'y a pas de place pour nous parce qu'on n'est pas dans la Belle alliance populaire, mais en même temps, il veut faire venir Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon, s'est agacé Bastien Faudot.

Malgré tout, Pierre Larrouturou persiste et signe. Il a indiqué qu'il déposerait malgré tout sa candidature vendredi auprès de la Haute autorité.

Pour l'heure, seuls Arnaud Montebourg (PS), François de Rugy (Parti écologiste) et Jean-Luc Bennahmias (UDE) ont déposé leur candidature, en attendant Benoît Hamon vendredi, et Manuel Valls avant le 15 décembre, la date limite de dépôt. Enfin, Vincent Peillon devrait se décider dans la semaine, tandis que les présences de Gérard Filoche, en manque de parrainages, et de Marie-Noëlle Lienemann, restent hypothétique.

Lire aussi

    En vidéo

    Primaire de la gauche: à huit jours de la clôture des inscriptions, la compéttition aiguise de nouveaux appétits

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    SONDAGE EXCLUSIF : Forte percée de Valérie Pécresse, Emmanuel Macron toujours en tête

    EN DIRECT - Immeuble effondré à Sanary-sur-Mer : une mère et son bébé secourus, deux personnes toujours recherchées

    EN DIRECT - Covid-19 : 8 millions de créneaux de vaccination supplémentaires vont être ouverts, annonce Gabriel Attal

    Le Covid, une simple bactérie ? Les autorités de Singapour démentent avoir dévoilé un "canular mondial"

    VIDÉO - Fermeture des discothèques : le monde de la nuit entre colère et incompréhension

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.