VIDÉO - Débats des primaires de gauche et de droite : des dissonances, mais souvent une même petite musique

PRIMAIRE PARTI SOCIALISTE

Toute L'info sur

La candidature de Manuel Valls

SI LOIN SI PROCHES ? - Trois pour la primaire de la droite et du centre et trois pour la primaire de la gauche. Depuis le mois d'octobre, les débats pour les primaires se suivent et ne se ressemblent pas, sur le plan des mesures en tout cas. A quelques exceptions près sur la forme... que nous nous sommes amusés à retrouver et rassembler. On vous laisse juges.

Depuis plusieurs mois, les candidats aux primaires de droite et de gauche se livrent à une bataille sans merci. Le but : remporter la préférence des Français et ainsi, peut-être, le costume de Président. Pour convaincre, ils ont joué le jeu des débats, organisés tour à tour par les différentes chaînes de télévision française. Lors de ces exercices oraux, chacun a tenté de se démarquer et de se mettre en valeur. Mais au travers de ces rencontres, une même petite musique a parfois pris le pas sur les dissonances affichées à droite comme à gauche.

"Vous êtes libres"

Il y a ceux, chez les Républicains comme à gauche qui invitent les électeurs à ne pas s'en laisser compter. Ni par les sondages, ni par les médias. Vous êtes libres de votre vote. La rhétorique, à droite, avait été portée par François Fillon, avec la réussite qu'on lui connait, mais aussi par NKM. A gauche, ces arguments ont été repris par Manuel Valls ou encore François de Rugy, que certains présentent comme la révélation de ces débats. 

"J'ai l'expérience"

Il y a ceux qui "ont l'expérience", car selon eux, on ne s'improvise pas chef d'Etat. Sous-entendu, contrairement aux autres.  A gauche, Manuel Valls l'a répété de débat en débat, à droite, Nicolas Sarkozy a fait entendre la même petite musique. 

En finir avec la vieille politique

Enfin, il y a les pourfendeurs de la nouveauté, ceux qui veulent innover et ne pas rééditer les vieilles méthodes et les vieilles recettes. A droite, on se souvient du "renouveau", cher à Bruno Le Maire mais aussi du tacle de NKM sur le recyclage des vieilles idées. Et à gauche, qui veut faire table rase du passé. La réponse ci-dessus. 

Voir aussi

Voir aussi

En vidéo

Dernier débat de la primaire de la gauche : propositions et tensions

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter