VIDÉO - Montebourg et Hamon : au fond, qu'est-ce qui les différencie ?

SCANNER POLITIQUE - Les deux candidats sont au coude-à-coude dans les sondages. On les dit proches, on dit qu’ils vont faire alliance contre Manuel Valls au second tour, mais en fin de compte, ont-ils des idées semblables ?

En 2002, ils fondaient ensemble un courant du PS et ont toujours appartenu à l’aile gauche du PS. Pourtant, en regardant les deux programmes de cette primaire, Benoît Hamon et Arnaud Montebourg divergent sur plusieurs points. Les deux hommes ne défendent pas la même conception du marché du travail.  Arnaud Montebourg reste un productiviste, un partisan de la croissance et il pense que l’on peut encore créer des emplois comme au XXe siècle.  Benoît Hamon pense que la révolution numérique et les robots vont raréfier le travail et donc qu’il va falloir créer à terme un revenu universel pour tout le monde, qui peut dans certains cas compenser la perte de revenus. 

Laïcité, cannabis... d'autres points de friction

Sur la laïcité, l'ex-ministre de l'Economie est moins strict que Manuel Valls, mais il tient à faire respecter des règles : par exemple, il est intraitable sur la mixité des lieux publics. Pour Benoît Hamon, la question sociale est plus importante que la stricte application de la laïcité. Il veut d’abord comprendre avant de juger. Concernant le cannabis, l’opposition est encore plus claire : Benoît Hamon est pour la légalisation alors qu’Arnaud Montebourg est contre.


S'ils sont d'accord sur un point, c'est sur alliance qu'ils formeront contre Manuel Valls, en cas de présence de l'ex-Premier ministre au second tour...

Tout savoir sur

Tout savoir sur

2017 : la bataille de la gauche

Lire et commenter