VIDÉO - Qui compose la galaxie Valls ?

PRIMAIRE PARTI SOCIALISTE
SOUTIENS - Sébastien Gros, Harold Hauzy, Alain Bauer... Manuel Valls va pouvoir s'appuyer sur un cercle de fidèles, entièrement dévoués à sa cause pour préparer au mieux sa candidature pour 2017.

Leurs noms ne sont pas connus du grand public pourtant ils forment depuis dix ans la garde rapprochée de Manuel Valls. Depuis ses débuts en tant que maire d’Evry puis dans l’exécutif, le Premier ministre s’est entouré de conseillers loyaux qui auront sans doute un rôle important dans la campagne du futur candidat à la primaire de la gauche.

Lire aussi

Des fidèles depuis la mairie d'Evry

Sébastien Gros, Harold Hauzy et Christian Gravel ont commencé à travailler avec lui à la mairie d’Evry lorsque Manuel Valls en était le maire entre 2001 et 2012. Ils l’ont ensuite suivi au ministère de l'Intérieur puis à Matignon.


Autre soutien de longue date, Francis Chouat, 66 ans, qui lui a succédé à la mairie  d’Evry. Signe de proximité entre les deux hommes, le Premier ministre siège toujours au conseil municipal d’Evry. Manuel Valls peut également compter sur deux anciens amis de plus de trente ans : Stéphane Fouks co-président de l'agence de communication Havas Worldwide et Alain Bauer, célèbre criminologue qu’il a rencontré dans les années 1980 sur les bancs de la Sorbonne. Il est également le parrain de l’un de ses enfants.

Lire aussi

Le mieux placé pour assurer la fonction présidentielle selon Le Drian

Parmi les  élus, deux lieutenants fidèles au Premier ministre :  son suppléant à l’Assemblée nationale Carlos da Silva, élu de Corbeil-Essonnes, ville voisine d'Evry, et Luc Carvounas, sénateur du Val-de-Marne et maire d'Alfortville. Ce dernier aurait "le contact facile" avec les autres familles de la gauche.


Enfin au gouvernement, ils ne sont que deux à être étiquetés vallsistes, le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas qui a remplacé Christiane Taubira et le secrétaire d’Etat chargé des relations avec le parlement, Jean-Marie Le Guen. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, fidèle de François Hollande, s’est également prononcé en faveur de Manuel Valls assurant qu’il était le mieux placé pour la fonction présidentielle en cas de retrait de François Hollande.

Lire aussi

Tout savoir sur

Tout savoir sur

2017 : la bataille de la gauche

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter