Vincent Peillon ne reconnaît pas Axelle Lemaire dans le TGV... à cause de "son gros pull" et de "son rhume"

PRIMAIRE PARTI SOCIALISTE

Toute L'info sur

2017 : la bataille de la gauche

BOULETTE - Le candidat à la primaire Vincent Peillon a tenté de justifier, lundi sur RMC, le fait qu'il n'ait pas reconnu la secrétaire d'Etat au numérique dans le TGV mercredi dernier, comme le relatait le "JDD". Son explication devrait plaire à l'intéressée.

Vincent Peillon a le sens du compliment. Alors que Jean-Jacques Bourdin lui demandait, lundi matin sur RMC, comment il avait pu ne pas reconnaître la secrétaire d'Etat mercredi dernier dans un TGV Paris-Tours, le candidat à la primaire de la gauche a tenté une amorce d'explication embarrassée et, il faut le dire, légèrement maladroite. 

Comme le révélait le JDD ce week-end, le député européen, voyant une femme se diriger vers lui et lui claquer la bise de façon décontractée, a paru un peu interloqué. Au point que l'intéressée s'est sentie obligée de se présenter. "C'est moi, Axelle". Toujours rien... "Axelle Lemaire."

Une question de rhume

Parti du gouvernement en mars 2014, un mois avant qu'elle n'y arrive, Vincent Peillon n'a pas croisé la secrétaire d'Etat au numérique au sein de l'exécutif. De là à ne pas reconnaître sa camarade du Parti socialiste... 

Alors, pour sa défense, Vincent Peillon invoque... le look de son interlocutrice. "Elle n'était pas, comment dire, dans son costume de fonction", tente le candidat à la primaire. Avant de préciser qu'il n'était pas forcément facile de la reconnaître "en pull, avec le nez enrhumé et en jean". Une bien belle image donnée de la ministre qui voyageait alors à titre privé... Mais Vincent Peillon tente vite de rattraper le coup, avec un peu d'humour - "Je deviens plus vieux" -, puis en assurant qu'il ne savait pas qu'un journaliste assisterait à cette scène. Avant de lancer à l'adresse d'Axelle Lemaire :  

J'ai pour elle beaucoup d'amitié- Vincent Peillon

Lire aussi

En vidéo

Peillon câline un journaliste de LCI : "Maintenant je vous aime, je vous veux que du bien"

Et aussi

Lire et commenter