"Black Mirror" : 10 prédictions flippantes de la série qui existent déjà

Psycho
À PORTÉE DE MAIN - La série "Black Mirror", dont les 3 épisodes de la saison 5 sont disponibles ce mercredi sur Netflix, dépeint notre futur à l'imparfait et nous avertit des dérives liées à la technologie. Pourtant, il arrive très souvent que notre réalité rejoigne cette fiction en apparence prophétique.

Six mois après le (très) controversé épisode interactif Bandersnatch, diffusé début janvier, où le spectateur avait la possibilité de faire plusieurs choix de manière interactive, Black Mirror revient à des épisodes plus classiques, le temps d'une cinquième saison disponible ce mercredi sur Netflix. L'objectif reste le même : raconter de quoi notre monde futur sera fait. Et il sera affreux. 


Le spectateur, accro, regarde les épisodes de cette série à travers l'écran protecteur de son smartphone, de son ordinateur, de sa télévision, en se disant que finalement, tout cela n'est que pure fiction et que notre réalité est un soulagement. Sachez qu'il s'agit d'un leurre : voici dix exemples dans lesquels la série créée par Charlie Brooker, sans qu'on puisse savoir qui a influencé qui, n'est pas si éloignée de notre monde actuel...

Les lentilles connectées intelligentes

Dans Retour sur image (épisode 3 saison 1), un jeune avocat, doutant de la fidélité de sa femme, enquête sur son comportement grâce à une puce implantée derrière son oreille qui lui permet de stocker puis se rediffuser ses souvenirs. Sachez qu'en 2017, la marque Sony a obtenu le feu vert des autorités américaines pour développer des lentilles connectées capables de prendre des photos et des vidéos en un simple clignement d’œil. Ces lentilles seraient dotées d’une antenne pour communiquer directement avec un smartphone ou un ordinateur.

Le système de notation à échelle humaine

Nosedive (épisode 1 de la saison 3) raconte l'histoire d'une jeune femme qui vit dans un monde régi par un système de notation et dans lequel chacun a l'opportunité d'attribuer aux autres une note de 0 à 5. Pour écrire la trame de l'épisode, les scénaristes se sont inspirés des sites actuels tels que Uber ou TripAdvisor, mais ils ignoraient probablement qu'en Chine, ce système a commencé à être mis en place dès 2014. Dans certaines provinces a en effet été instauré un système similaire de notation des citoyens, appelé à être bientôt généralisé à l'ensemble du pays : il est censé pénaliser les personnes ayant un mauvais comportement comme ne pas avoir payé une amende ou répandre de fausses informations sur le terrorisme. Conséquence, début 2019, on comptait plus de 17 millions de billets d’avion et plus de 6 millions de billets de train n'ayant pas pu être délivrés suite aux décisions des tribunaux chinois.

La réalité augmentée via une puce électronique

Dans Playtest (épisode 2 de la saison 3), un jeune homme teste un jeu vidéo expérimental, une puce implantée dans la nuque, en contact direct avec son système neuronal, captant ses peurs les plus enfouies. Ce qui s'y passe relève (heureusement) de la fiction. Mais c'est à portée de main. Deux points importants : l’interaction directe avec le cerveau et la machine existe bel et bien déjà, à l'instar des systèmes dotés d’électrodes stimulant électriquement certaines zones du cerveau. Idem pour les jeux capables de s’adapter à l’état physiologique du joueur, comme le bracelet connecté "Ankkoro" dont des capteurs (de battements par minute, de température de la peau, de mouvements du poignet, etc.) envoient des données afin d’être traduites par une application qui va en déduire, grâce à un algorithme breveté, l’état émotionnel d'un joueur de jeu vidéo. 

Les robots abeilles

Dans Hated in the Nation (épisode 6 de la saison 3), une société privée a répandu des abeilles robots sur toute la surface de la Grande-Bretagne, mais un homme réussit à pirater le système et utilise ces milliers d'abeilles pour tuer. Sachez qu'en 2013, des chercheurs de l’Université de Harvard, aux États-Unis, ont présenté les "RoboBees", de minuscules robots de la taille de véritables abeilles, capables de voler et de planer en plein ciel. Et que cinq ans plus tard, une célèbre enseigne de grande distribution américaine a déposé le brevet des abeilles robotiques autonomes. Soit des drones miniatures destinés à reproduire le comportement naturel des véritables insectes. Jusqu'ici, tout va bien.

Les robots chiens

Dans Metalhead (épisode 5 de la saison 4), un groupe de survivants humains plongés dans un monde post-apocalyptique affrontait des robots tueurs, dont un robot chien inoubliable. Vous en avez cauchemardé, la firme Boston Dynamics l'a fait en développant SpotMini, un prototype de robot à quatre pattes capable d'ouvrir les portes et plus fort que MacGyver. Rappelons, histoire de se rassurer, que ces robots restent conçus par les firmes pour aider l’humanité et non pour provoquer son extinction. 

Le chatbot social avec les morts

Dans Be right back (épisode 1 de la saison 2), une femme commande un robot pour palier la mort de son mari. Balivernes, les robots post-mortem ? On rit moins en apprenant qu'en 2018, la société Eternime a annoncé vouloir créer une application qui permettrait de communiquer avec ses proches après leur mort (en collectant des milliers d’information sur les personnes de leur vivant) et qu'en 2019, une société japonaise a mis au point un robot, le projet Digital Shaman qui propose de remplacer un être cher qui a disparu par un robot avec son visage imprimé en 3D. Tout cela par la grâce d'un programme permettant d'imiter la personnalité, la parole et les gestes du/de la défunt.e.

Le voyeurisme ordinaire

Le pilote The National Anthem (épisode 1 saison 1) pose les bases de ce qui deviendra la marque de fabrique de la série : le concept de l'acrasie, ou l'attraction que l'on éprouve à regarder quelque chose qui nous révulse. C'est pourtant ce que tout le monde fait, sans la moindre honte, lorsque le Premier Ministre est contraint par des terroristes ayant kidnappé une princesse d'avoir un rapport sexuel avec une truie filmé sans trucages et retransmis en direct sur tous les médias du Royaume-Uni.  Tout le monde a envie de détourner le regard mais tout le monde mate. Cet épisode a anticipé le fameux "pig gate", le Daily Mail avançant en 2015 qu'étudiant, le Premier ministre d'alors (David Cameron) se serait livré à un rite sexuel impliquant un cochon mort...

L'enceinte connectée

Dans White Christmas, un épisode spécialement conçu pour les fêtes de Noel (mais hors saison), plusieurs inventions sont remarquables comme le "Z-Eye", cet appareil implanté au niveau de la rétine qui fonctionne comme une caméra, permettant à une personne de regarder ce que l'autre voit, à distance, ou encore ce boîtier qui permet de dupliquer une partie de son cerveau pour créer un "clone miniature" entièrement numérique, qui va ensuite être en charge de gérer toutes les tâches de la vie quotidienne du client à sa place. A propos, vous avez déjà entendu parler des enceintes connectées que sont Google Home et Amazon Alexa ? 

L'application de drague

Dans Hang the DJ (épisode 4 de la saison 4), une intelligence artificielle choisit un partenaire pour une durée déterminée. Peu de temps après, un concepteur de 24 ans s'est dit que ce serait cool de faire dans la technologie déshumanisante et a créé l'application de drague "Juliet", reposant sur le même processus de la disparition du romantisme au profit du hasard algorithmique. Pour ce faire, vous remplissez un questionnaire et en fonction de vos affinités, l'intelligence artificielle décide avec qui elle va vous mettre en relation avant une date d'expiration. Lorsque la relation "expire", vous détaillez les atouts et les inconvénients de cette expérience et l'intelligence artificielle promet alors de trouver un rencard encore plus adapté afin de vous faire découvrir le grand amour qui vous ressemble à 100%. On n'arrête pas le progrès...

Le véhicule livreur de pizza

Dans Crocodile (épisode 3 de la saison 4), un personnage est témoin, depuis la fenêtre de sa chambre d’hôtel, d’un accident : un jeune homme est renversé par un véhicule autonome qui livre des pizzas. Quelques jours après la diffusion, Toyota s'associait à Pizza Hut pour révéler, lors du CES 2018, salon consacré à l’innovation et aux nouvelles technologies... un véhicule autonome qui livre des pizzas.

 Sur Twitter, le compte officiel de la série s'est fendu d'un message amusé et amusant...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter