Consultation psy #10 : les hypocondriaques à l'épreuve du confinement

Consultation psy #10 : les hypocondriaques à l'épreuve du confinement
Psycho

CHRONIQUE - La crise du coronavirus et le confinement sont une épreuve psychologique. Et en particulier pour les hypocondriaques, face à plusieurs enjeux dans cette période.

L’hypochondrie est un terme formé du préfixe "hypo" (en dessous) et de "chodros", qui signifie cartilage, car elle désignait initialement les personnes préoccupées par la crainte d’une maladie et pour les médecins de l’époque, la tristesse et les préoccupations de ce type se "logeaient" dans l’abdomen.

Les hypocondriaques sont des personnes angoissées par leur santé de façon irrationnelle. La moindre manifestation corporelle les inquiète, ils s’imaginent être atteints des pires maladies, ils consultent, connaissent très bien les données médicales, vont sur internet (ce qui n’est pas fait pour les rassurer), font des analyses, multiplient les examens, mais ne sont jamais rassurés, car ils considèrent qu’ils savent mieux que quiconque ce qui se passe dans leur corps. Cette angoisse de la maladie peut devenir obsessionnelle, avec des troubles tels que des rituels de lavage qui envahissent le quotidien et certaines fois handicapent totalement leur vie sociale (impossibilité de travailler par exemple). Soit certains passent beaucoup de temps avec des gens malades, en fin de vie, pour se rassurer sur le fait qu’ils ne vont pas si mal, soit ils évitent tout contact avec les autres par crainte de tomber malades.

Lire aussi

L’hypochondrie concerne autant les femmes que les hommes et dans l’histoire de ces personnes, on retrouve souvent un événement traumatique (deuil précoce, maladie, traumatise) qui a mis à mal la confiance dans la vie. C’est une maladie qui rentre dans le cadre de la classification internationale des maladies psychiatriques (DSMV), dans la catégorie des "troubles de symptôme somatique et troubles connexes". Les personnes hypocondriaques ont des symptômes évocateurs d’une maladie, mais aucune analyse ne confirme une affection médicale.

Ce qu’il faut comprendre, c’est que l’hypochondrie est une véritable souffrance psychique qui conduit à une intense détresse. Ce n’est pas de la "comédie". Et pour les proches cela peut être très rude, car rien ne les rassure et l’entourage peut vite se sentir impuissant et disqualifié, car quoi qu’il dise pour rassurer il n’est pas entendu.

La fin du confinement s'annonce difficile

Toute l'info sur

Nos conseils face au confinement

Consultation psy #28 - Ne pas se toucher, ce n’est pas humain !Consultation psy 27 - Travail, logement, conjoint... Vous avez envie de tout changer ? C'est normalConsultation psy#26 : que faire face à "la peur du déconfinement" ?

En contexte de coronavirus, le confinement peut-être vécu comme salutaire par certains hypocondriaques qui se calfeutrent chez eux, mais avec à l’extrême des hypocondriaques qui n’ouvrent même plus les fenêtres. Le confinement peut même venir leur donner raison et renforcer leur conviction que le monde extérieur est dangereux.

Le fait qu’ils soient à l’affût du moindre symptôme risque de les conduire à interpréter le moindre mal de tête ou rhume comme un signe du coronavirus. Seul point positif, ils ne tarderont pas à consulter ! (ce qui est un souci dans de nombreux cas où les personnes ont relativisé les premiers signes).

L’enjeu pour les hypocondriaques va surtout être la sortie du confinement et le fait d’oser ressortir dehors, voir des personnes, alors que pendant des semaines ils auront vécu loin du reste du monde, enfermés chez eux, avec cette angoisse d’attraper le virus. C’est surtout cela qui risque d’être particulièrement difficile, car il faudra parvenir à faire confiance aux autres, au monde extérieur et à se convaincre qu’ils ne vont pas tomber malades dès qu’ils auront mis un pied dehors. Les proches seront précieux pour les rassurer, mais il est probable que c’est surtout le temps qui permettra de les rassurer.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent