Consultation psy #4 : L'amour survivra-t-il au confinement ?

Consultation psy #4 : L'amour survivra-t-il au confinement ?

L'UN CONTRE L'AUTRE - Nos vies modernes font que les couples passent souvent beaucoup plus de temps chacun de leur côté plutôt qu'ensemble. Là, le confinement nous rapprochent, par la force des choses et avec un certain nombre de contraintes. Comment ne pas s'écharper au bout de quelques jours ? Les conseils de Hélène Romano, psychothérapeute.

Si vivre en couple est, normalement, du bonheur, le quotidien habituel fait que nos vies sont rythmées par le travail, les activités et pour certains les enfants. Avec pour chacun, des espaces pour vivre autre chose à l’extérieur et avoir le plaisir de se retrouver en fin de journée, ce qui fait que majoritairement les couples passent beaucoup de temps loin l’un de l’autre. Avec le confinement c’est un défi inédit qui s‘impose aux couples, car loin des périodes de vacances et de loisirs, il va s’agir de vivre 24h sur 24 ensemble et dans certains cas, dans des espaces confinés. 

Toute l'info sur

Nos conseils face au confinement

Consultation psy #28 - Ne pas se toucher, ce n’est pas humain !Consultation psy 27 - Travail, logement, conjoint... Vous avez envie de tout changer ? C'est normalConsultation psy#26 : que faire face à "la peur du déconfinement" ?

Lire aussi

Pour ne pas craquer et éviter le divorce à l’issue du confinement, quelques règles de survie peuvent être envisagées : faire la liste des attentes de chacun et s’organiser pour respecter les désirs de l’un et de l’autre ; respecter des temps d’indépendance où chacun pourra prendre soin de soi et éviter de s’obliger à tout faire au même moment ensemble ce qui ne pourra conduire qu’à des sensations d’étouffer ; écouter tant que possible l’autre et le rassurer face à d’éventuelles angoisses ; quand il y a des enfants, se répartir les tâches et bien prévoir des temps où l’un s’occupe des enfants pendant que l’autre travaille ou prend soin de lui et d’autres temps à passer ensemble ; se surprendre par des petites attentions (s’inviter à dîner, passer une soirée à danser, chanter, jouer, se faire des surprises) ; organiser des soirées via les réseaux avec ses amis ; réaménager son intérieur et en profiter pour enfin faire ce qui est sans cesse remis au lendemain ; faire des projets et s’échapper psychologiquement de ce contexte de confinement (envisager les prochaines vacances…) etc. 

Mais surtout il va être essentiel de se parler, au plus tôt, dès que quelque chose ne va pas pour éviter que les malentendus ne deviennent des conflits. Et penser à bien dire "je" sans propos accusateur à l’égard de son binôme (ex au lieu de dire "tu m’exaspères c’est insupportable", préférez une formule moins violente « quand tu dis, cela, je suis blessée, je ne comprends pas et je te demande de ne plus me parler comme cela).

Ce temps de confinement contraint à une période inévitable d’introspection puisque nous allons être face à nous-mêmes au quotidien. Il peut aussi nous amener à nous rappeler ce qui nous a séduit chez notre conjoint(e) et réanimer ou renforcer nos sentiments. Cela sera pour certains un temps de reconquête, de création d’une nouvelle complicité, de temps retrouvé pour des moments d’affection, de tendresse et de câlins. Et pour d’autres, peut-être, le temps d’un bilan que l’histoire d’amour est finie, mais qu’elle peut se terminer en douceur. Rendez-vous dans neuf mois pour voir si le pic des naissances l’emporte sur celui des séparations !

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 133.000 manifestants en France selon l'intérieur, 500.000 selon les organisateurs

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Combien de convives autour de la table pour Noël et le jour de l'An ?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Lire et commenter