Consultation psy #8 - Comment ne pas céder aux sirènes de la rumeur

Consultation psy #8 - Comment ne pas céder aux sirènes de la rumeur
Psycho

INFO/INTOX - Notre société vit dans un monde où les réseaux et les médias ont pris une place considérable. En contexte de crise, nous avons naturellement tendance pour nous rassurer à rechercher l’information de façon presque compulsive immédiatement sur internet. Et sur le net il y a le pire comme le meilleur. Les conseils d'Hélène Romano, psychothérapeute.

Les réseaux sociaux sont des supports faciles d’accès où les "informations" peuvent être diffusées immédiatement et sans limites avec pour bémol que tout ce qui se dit ou est écrit sur internet n’est pas forcément la vérité. Les « fake-news » sont ainsi légion, à savoir des informations erronées qui ne font qu’aggraver la sinistrose et la panique psychologique actuelle, car elles utilisent souvent des références au sensationnel, peuvent créer des angoisses ou générer des espoirs qui n’en sont pas. Dans de telles situations, toute information a des résonances fortes.

Lire aussi

L'épidémie du virus et l'épidémie de la peur qu'il engendre

Comment ne pas s’y perdre face aux innombrables liens accessibles au sujet du coronavirus ? La première piste serait de conserver son esprit critique et de rester prudent en allant principalement sur les sites officiels. La seconde serait de rester prudent face aux rumeurs. La rumeur est inévitable, car elle permet de retrouver une forme d’équilibre au sein d’un groupe. Et certains sont très forts pour utiliser un vocabulaire qui fait peur ou propager des avis qui ne font que renforcer l’anxiété. Le souci c’est que lorsque nous éprouvons une inquiétude, une émotion négative, nous avons tendance à la partager pour se libérer de la charge négative qu’elle représente et à s’exprimer sur des blogs, des réseaux sociaux ou autre. Et l’on se retrouve à gérer non seulement l’épidémie du coronavirus mais aussi celle de la peur du coronavirus. 

Toute l'info sur

Nos conseils face au confinement

Consultation psy #28 - Ne pas se toucher, ce n’est pas humain !Consultation psy 27 - Travail, logement, conjoint... Vous avez envie de tout changer ? C'est normalConsultation psy#26 : que faire face à "la peur du déconfinement" ?

Comme la période du confinement va nous laisser du temps, cela serait l’occasion d’éduquer nos enfants par rapport aux écrans, c’est-à-dire leur apprendre à décrypter les images et les informations qu’ils peuvent entendre ou lire. Car les enfants, dès qu’ils ont la capacité d’utiliser les écrans, sont de grands consommateurs d’écrans et il est indispensable de leur apporter des repères pour donner du sens à ce qu’ils voient, savoir faire la part entre les information des écrans et la réalité et développer leur esprit critique. En fait, utiliser le confinement pour apprendre ensemble à mieux gérer ce support unique qu’est internet.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent