La télé-réalité fait de gros dégâts sur l'estime de soi des jeunes selon une étude

Psycho
DirectLCI
MIROIR DÉFORMANT - Dans une étude relayée par le quotidien The Guardian, l'association britannique "Mental Health Foundation" fait un constat inquiétant à propos de l'impact des émissions de télé-réalité sur les jeunes.

"Les Anges de la télé-réalité", "Les Marseillais"... Des programmes qui scotchent les jeunes derrière leur écran. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les stars de ces émissions savent jouer de leur notoriété. Sur les réseaux sociaux, elles affichent les clichés de leur corps de rêve, sculpté, bronzé... De quoi  vous démoraliser quelques semaines avant l'été ! Outre l'image des starlettes de télé créée de toute pièce par ces programmes, ceux-ci engendrent un phénomène grandissant chez les jeunes, qui inquiète la sphère médicale.

24% des jeunes complexés

Ces images de corps parfaits affichés fièrement sur les réseaux sociaux peuvent causer, en effet, des troubles chez la jeunesse adepte de la télé-réalité, en créant un sentiment d'infériorité. Une étude de la "Mental Health Foundation", association britannique qui "aide les gens à s'épanouir en comprenant, protégeant et préservant leur santé mentale", révèle que de nombreux jeunes sont complexés par leur corps et souffrent même de troubles mentaux. Sur 4 505 adultes britanniques âgés de 18 à 24 ans interrogés dans le cadre de cette enquête, 24% des jeunes déclarent que la télé-réalité leur donne des complexes liés à leur physique. L'étude menée s'intéresse notamment au phénomène "Love Island", programme de télé-réalité britannique très suivi.  The Guardian, qui la relaie, assure que cette émission de télé-réalité est la plus susceptible de faire remonter anxiété et toutes sortes de hontes liée au corps.

Un sentiment de "honte" et de "dégoût"

L'étude révèle d'autres chiffres inquiétants : 15% de ces jeunes assurent s'être déjà blessés volontairement à cause des souffrances liées à l'image qu'ils se font de leur corps, et 23% auraient même eu des pensées suicidaires.


“Notre recherche montre clairement qu'un large nombre de jeunes reconnaissent que la télé-réalité a un impact négatif sur la vision de leur corps, a commenté le docteur Antonis Kousoulis, médecin participant à l'étude. On constate que ces complexes provoquent anxiété, dépression, sentiment de honte et même de dégoût”"

Ce phénomène peut être relié au fait que de plus en plus de jeunes aient recours à la chirurgie esthétique pour chercher la perfection physique. Début février 2019, Le Parisien avait révélé une étude affirmant qu'en France, les 18-34 ans ont davantage recours à la chirurgie esthétique que les 50-60 ans. "En France, la demande de lipofilling, qui consiste à prélever sa propre graisse pour l’injecter dans les fesses, à haute dose, à l’image de la star américaine Kim Kardashian, a bondi de 20 à 30% ces dernières années", soulignait notamment l'article du quotidien.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter