Oubliez le "miracle morning" et découvrez le plaisir de se lever tôt... pour ne rien faire !

Psycho
DirectLCI
CRÉPUSCULE DU MATIN - Ceux qui se lèvent plus tôt et qui l’ont choisi pour admirer l'aube sont-ils plus heureux que les autres ? Le sociologue Rémy Oudghiri répond à cette question existentielle.

Se lever tôt, mais pour quoi faire ? Force est de constater que les gens prenant plaisir à se lever tôt ne le font pas tous pour les mêmes raisons. Outre ceux qui partent dès potron-minet pour travailler, on connait les partisans du très en vogue "miracle morning". Ce culte de la performance matinale né en 2015 consiste à multiplier les exercices de développement personnel en espérant ainsi prendre de l'avance sur les autres. Mais il y a aussi ceux qui se lèvent tôt pour exister autrement : échapper aux contraintes du temps social, éprouver le bonheur de vivre dans le passage entre la nuit et le jour, se rendre disponible aux promesses de l'aube pour regarder, lire et penser autrement. 


Rémy Oudghiri, auteur de Habiter l’aube. Apprendre à vivre dans la splendeur (Arléa, 2019), est de ceux-là : il s'exprime justement en réaction au fameux diktat du "miracle morning", en incitant les gens à profiter de l'aube non pas par injonction mais par plaisir de flâner, de se laisser éblouir par la splendeur : "Les partisans du 'miracle morning' veulent transformer les premières heures du jour en séance de développement personnel. Ils avancent donc leur réveil d’une heure ou deux pour pouvoir s’entraîner : faire du sport, du yoga, de la méditation, etc. En faisant cela, ils espèrent être en meilleure forme pour la journée. Selon Hal Elrod, l’auteur du livre Miracle Morning qui a lancé le mouvement il y a quelques années, il s’agit de 'réussir sa vie'. Or, pour moi qui me lève tous les jours à cinq heures depuis des années, le matin n’est pas un moment pour 'se booster' ou pour améliorer ses performances. C’est ce que j’ai voulu montrer dans mon livre", explique Rémy Oudghiri à LCI.   

Matin du plaisir et non de la performance

Alors, aux antipodes des méthodes rébarbatives du "miracle morning", existe-t-il de vraies bonnes raisons pour se lever tôt ? "Pour moi, le matin est une échappée, un moment où l’on n’a plus besoin de jouer un rôle, d’entrer dans une identité définie ou d’être enfermé dans un cadre", assure-t-il. "L’aube est un moment de liberté : nous abandonnons notre personnage social. Dans la société actuelle où beaucoup de gens se sentent sous pression, elle doit, à mes yeux, rester un havre préservé. À quoi bon se lever tôt le matin si s'agit de se mettre une pression supplémentaire ? C’est justement cette 'pression du bien-être' que la sociologue Eva Illouz a dénoncé dans un essai récent, Happycratie, où comment l’industrie du bonheur a pris le contrôle de nos vies. À force de vouloir se faire du bien, on se met la pression y compris très tôt le matin…".


Selon le sociologue, il existe donc bien des vertus au matin, du plaisir à se lever tôt, à habiter ce Crépuscule du matin, comme le nommait Charles Baudelaire. À la "to-do-list" infantilisante des partisans du "miracle morning" qui vous expliciteront lesdites vertus, Rémy Oudghiri préfère l’aube sans programme, sans exercice, sans but. "L’aube est à mes yeux un moment de plaisir et non de performance. Je distingue deux types de plaisirs : des plaisirs 'passifs' et des plaisirs 'actifs'." 

En vidéo

En vacances, aussi, en se levant tôt, on profite mieux de la plage

Que faire, demain, dès l'aube ?

Mais que mettre alors dans les plaisirs passifs ? "Attendre le lever du jour en se laissant envahir par toutes les sensations de l’aube : le passage de l’ombre à la lumière, les couleurs naissantes, le murmure des oiseaux, la rumeur du monde. Admirer les magnifiques tableaux éphémères que le soleil de l’aube forme dans le ciel. Attendre "l’heure bleue", ce moment de grand silence où, dit-on la nature cesse de respirer. Ecouter de la musique à un moment où tout est encore silencieux et savourer ce moment." 


Et les plaisirs "actifs" pour les angoissés de l'inertie ? "Lire des livres dans le silence du matin car notre attention est maximale et notre plaisir plus intense. Regarder un film avec les yeux neufs de celui qui commence à peine sa journée et qui n’a pas, comme le spectateur du soir, l’esprit embrouillé des souvenirs du jour. Errer au hasard dans les rues en se laissant guider par la lumière changeante de l’aube ou le chant des oiseaux et découvrir des beautés inattendues. Boire une coupe de prosecco au petit déjeuner pour mettre un peu de joie dans sa journée." Autant de judicieux conseils débarrassés d'injonctions tannantes propres à l'époque pour remettre de la splendeur et de l'éblouissement dans nos vies. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter