Pourquoi quand il fait chaud, nos rêves nous laissent-ils une sensation étrange au réveil ?

Psycho
NUITS CHAUDES - Pendant les périodes de canicule, il nous arrive de nous souvenir au réveil d'un rêve étrange, qui laisse une sensation bizarre. Rêve-t-on plus intensément avec des températures élevées ? Un psychanalyste spécialiste du langage des songes répond à cette question on ne peut plus actuelle.

C'est un fait : lors d'une canicule, tout le monde affronte un sommeil beaucoup plus difficile que d'ordinaire et se réveille parfois avec le sentiment diffus d'avoir passé la nuit dans un cauchemar éveillé à la David Lynch. De là à suggérer que les températures élevées et la difficulté à trouver le sommeil sont responsables de rêves plus délirants qu’à l’accoutumée ? La réponse est (hélas) non.


Selon le psychanalyste Tristan Moir, sollicité par LCI, "la canicule influe effectivement sur notre sommeil, le perturbe, mais elle n’influe pas sur le contenu du rêve qui n’est pas différent, et donc plus aberrant, que ceux que l'on fait lorsque les températures sont fraîches. La seule vraie différence notable qui se produit en cas de chaleur ou de fièvre, c’est que l’on a plus facilement accès au contenu latent du rêve et que de fait, on s'en souvient beaucoup mieux au réveil. Quand on a chaud, on saisit la complexité, la dimension labyrinthique du rêve où l’on se perd, où l’on n’arrive plus à sortir, avec une tendance marquée aux hallucinations."

Pourtant, il nous arrive bien pendant les songes de rêver à des lieux familiers, à des événements récents... Preuve qu’en fonction d’un contexte, on rêve différemment, non ? "Oui, des rêves émergent de choses précises, d'endroits que l'on visite, cela se produit régulièrement pendant les vacances où la mémoire s'avère plus vive", concède le psychanalyste. "Tout simplement parce qu'on a plus de temps, parce qu'on n’est pas stressés par la perspective de se réveiller tôt, ni par l’obligation de se dépêcher pour accompagner un enfant à l'école ou ne pas rater un bus... On est plus enclin à se consacrer à l’exploration de son inconscient. Mais de là à dire qu’une variation climatique joue sur le contenu ou donne à penser que l’on aurait rêvé différemment, je ne crois sincèrement pas." 

La mémoire plus forte quand on dort mal

Qu’est-ce qui explique alors cette sensation de rêve bizarre qui peut nous cueillir au lever ? "C’est en réalité que vous avez passé une nuit agitée. La façon de dormir est révélatrice : quand on dort moins bien, on est en phase permanente d’émergence. On a alors plus facilement accès au contenu du rêve, que l'on n'aurait pas eu autrement ." Croire que l'on rêve plus intensément pendant la canicule relève donc du fantasme : "En même temps, c'est beau de penser que le rêve peut être différent. Cela sied au territoire des songes, qui est toujours magique. On a envie de réenchanter ce qui se passe, mais on oublie cette vérité : la mémoire est simplement plus forte quand on dort mal. En d’autres termes, ce n'est pas le cerveau qui est en surchauffe pendant une canicule."


Et quand on rêve de chaleur, par ailleurs, cela signifie quoi ? "Sachez que c'est bon signe : la chaleur vient du cœur", assure le spécialiste des rêves. "Elle symbolise presque toujours un sentiment d’amour et de bien-être intérieur. Elle est toujours en rapport avec l’affectif. Si quelquefois celle-ci est perçue comme trop forte, il conviendrait peut-être de calmer nos ardeurs. Elle correspondrait à une trop forte circulation des énergies internes, trop actives."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter