"Sexygénaires" : selon une étude, les plus de 50 ans sont de bien meilleurs dragueurs

Psycho
SÉDUCTION - Pour 66% des Français, les femmes et les hommes de plus de 50 ans ont une façon "simple" et non "prise de tête" de draguer.

Et s’ils devenaient un modèle pour les jeunes générations ? Selon les résultats d'un sondage OpinionWay* pour l'appli de rencontres "Passions", les plus de 50 ans incarneraient dans l'esprit et dans la pratique une "forme de drague vintage", donc plus hédoniste, plus inspirante et surtout plus authentique. 


Selon le sociologue Ronan Chastellier, cité par les auteurs de l'étude, ces ''sexygénaires", comme on les surnomme, auraient un style spécial, un charme issu d’une époque idyllique où les relations semblaient plus simples, un charme également propre à la maturité : ''Ils sont plus 'vrais' que les moins de 35 ans perdus dans une course à la performance, à la visibilité ou à l’ego. Les séducteurs 'vintage' ont été influencés par les années 60 ou 70, une sorte de paradis perdu où l’on préférait la liberté à l’autorité, les sorties aux corvées, le travail choisi à la besogne subie. Ce sont de vrais modèles pour les moins de 35 ans, aujourd’hui".

Un autre temps que les jeunes veulent connaître

Parmi les atouts séduction des ''sexygénaires'' figurent en tête l’expérience (44%) et la sagesse (37%), puis la confiance en soi (27%). L’authenticité (24%) témoigne d’un refus des faux-semblants. La culture (21%) est également citée. Enfin, une sexualité épanouie et assumée (16%) apparaît rassurante, les + de 50 ans connaissant bien leur corps comme leurs désirs.


Plus spontanés, plus libres face au regard des autres, les femmes et les hommes de 50 ans (et plus !) pourraient d'ailleurs devenir les nouveaux prescripteurs auprès des millennials, qui vivent des rencontres de plus en plus calculées. D'après l'étude, les moins de 35 ans estiment que leurs aînés expriment plus directement leurs envies (64%), et ce sans être ni clichés, ni vieux jeu (75 %). 38% des jeunes estiment même que les plus de 50 ans coucheraient plus facilement le premier soir, cherchant à s’écouter plutôt qu’à se conformer à des conventions.


* Enquête OpinionWay commandée par Passions, l'appli de rencontres entre célibataires de + de 50 ans, menée du 7 au 9 mai 2019. Echantillon de 1001 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. OpinionWay a réalisé cette enquête en appliquant les procédures et règles de la norme ISO 20252. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter