Symptôme de "la tâche impossible" : elle décrit à la perfection ce que ressent une personne en  dépression

Symptôme de "la tâche impossible" : elle décrit à la perfection ce que ressent une personne en dépression

Daily
DirectLCI
SANTÉ - Selon les chiffres de l'OMS, la dépression est une affection courante qui touche 300 millions de personnes dans le monde. En France, une personne sur cinq a vécu ou connaîtra une dépression au cours de sa vie. Souvent associée à un mal-être ou à de la tristesse, la dépression se caractérise par d'autres aspects, souvent moins connus. L'un d'eux est "la tâche impossible", qu'une internaute a parfaitement expliqué sur Twitter.

Lorsque la dépression affecte un proche, il est souvent difficile de trouver les mots. Difficile de savoir quoi dire, au-delà des clichés souvent véhiculés. La dépression affecterait 300 millions de personnes dans le monde et en France, une personne sur cinq aurait été ou serait affecté par cette maladie au cours de sa vie. L’OMS (Organisation mondiale pour la Santé) estime que les troubles dépressifs représentent le premier facteur de morbidité et d’incapacité sur le plan mondial. 


 L'inserm a identifié neuf symptômes qui doivent alerter, la personne devant en présenter au moins cinq quotidiennement durant quinze jours pour que le diagnostic puisse être posé par un spécialiste. Parmi ces neuf symptômes, la "tristesse quasi-permanente, avec parfois des pleurs", ainsi qu'une "perte d’intérêt et du plaisir à l'égard des activités quotidiennes, même celles habituellement plaisantes (anhédonie)", indique l'organisme de recherche. 


Mais il est très difficile pour les personnes dépressives d'expliquer leur état qui, bien souvent, va au delà de la simple tristesse. La dépression, c'est bien plus que cela et sur Twitter, une auteure américaine, Molly Backes, en a détaillé un aspect bien moins connu : "la tâche impossible". 

Le cas de "la tâche impossible"...

"Les publicités parlent toujours de la tristesse lorsqu'elles évoquent la dépression, mais jamais d'un symptôme, plus sournois, que les personnes dépressives connaissent bien : 'La tâche impossible'", écrit-elle. Molly Backes développe son propos en expliquant que cette tâche impossible peut recouvrir des choses simples du quotidien. "Aller à la banque, remplir une ordonnance, faire son lit... De l'extérieur, l'impossibilité de faire cela n'a aucun sens", dit-elle. "Pour cette raison, il est difficile pour les personnes non affectées d'avoir de l'empathie. On s'entend parfois dire 'Pourquoi tu ne le fais pas, ça te prendrait une vingtaine de minutes ?'", raconte-t-elle. Avant de lâcher : "Oh oui, on le sait". 

La jeune femme précise encore son propos : "Si vous êtes incapable de faire ces choses, une petite voix dans votre tête vous dit que vous n'êtes même pas en mesure de faire quelque chose de très simple (...) Soyez gentil avec vous-même. La dépression est une saloperie. La tâche impossible est quelque chose de stupide et vous n'osez pas demander de l'aide. Dites-vous que les gens qui vous aiment doivent être heureux de vous filer un coup de main", analyse la jeune femme. 


Elle donne ensuite de précieux conseils aux proches des personnes affectées par la dépression. "Si vous avez une personne de votre entourage dans cet état, demandez-lui quelles sont ces tâches insurmontables et trouvez un moyen de les faire. Sans les juger". "Un ami m'a emmenée dans une pharmacie à deux rues de chez moi et m'a aidée à remplir mes papiers. Deux rues. C'était un cadeau incroyable", poursuit-elle. 

Ce que préconise l'Inpes

L'INPES (L’Institut national de prévention et d'éducation pour la santé ) indique que cet état de "tâche impossible" est, dans le cas de la dépression, un signe précurseur relativement fréquent qui se caractérise par une "impossibilité à agir, à accomplir les tâches quotidiennes". L'institut indique par ailleurs que les personnes dépressives sont très sensibles au fait que leurs proches puissent leur apporter de l'aide pour les courses, le ménage, la cuisine, le bricolage... Bref, tout ce qui leur paraît insurmontable. "Attention cependant à ne pas être trop 'maternel' ou 'envahissant'. Si votre proche se sent infantilisé, vous risquez de renforcer son sentiment de dévalorisation", précise l'institut. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter