"Trouver une copine", "moins travailler"... Vous nous avez partagé vos bonnes résolutions pour 2019

Psycho
DirectLCI
MEILLEURS VŒUX - A chaque premier janvier, le changement d'année se révèle l'occasion de prendre de bonnes résolutions et de s'engager à les tenir auprès de son entourage. Vous nous avez confié les vôtres.

Qui ne s'est jamais promis,  entre la poire et le fromage un soir de réveillon du 31 décembre, de maigrir, de s’inscrire dans une salle de sport ou d’effacer Candy Crush de son smartphone pour lire davantage ? 


Comme nous le savons tous, lorsqu'une année se termine, on espère que la suivante sera synonyme de changement. Ce qui nous incite à prendre des bonnes résolutions comme "je prends du temps pour moi", "je me remets au sport", "je me recentre sur l'essentiel".... Des vœux que l'on sait pieux, qui donnent parfois même lieu à des concepts étonnants comme le "Dry January", qui fait florès en Grande-Bretagne, l'idée consistant à passer tout le mois de janvier sans boire une goutte d'alcool.

"Trouver l’amour" et "arrêter de fumer" en tête des souhaits

Vous avez été nombreux à répondre à l'appel à témoignages spécial résolutions 2019 lancé sur la page Facebook de LCI. Et l'ambiance est plutôt à la positivité. "Je souhaite être heureuse tout simplement parce que 2018 a été épouvantable", confie ainsi Natacha. Caroline, elle, compte prendre soin d’elle après une annus horribilis : "L’année dernière, j'ai eu la totale : perte d'emploi, décès, maladies de mes petits-enfants…", nous assure-t-elle, en quête de mieux. Quant à Corine, elle désire avant tout "être en accord avec (elle)-même, éviter le stress, voir des gens positifs".  Du positif pour soi mais aussi pour les autres. Altruiste, François veut par exemple en 2019 "soutenir les associations de bénévoles pour les plus démunis" dans sa région. 


Parmi les résolutions les plus citées figurent l’amour ("Je souhaite trouver l’âme sœur", nous dit Marion, "Je veux trouver une copine", confie Remy) et arrêter de fumer ("Stop au tabac !" martèle Gilliane, "Commencer la cigarette électronique pour arrêter progressivement", nous assure Gilles). Enfin, que seraient les bonnes résolutions sans l’inévitable "objectif minceur" ? Benjamin, s’il a prévu de fréquenter avec assiduité la salle de sport, veut tout simplement "manger moins de kebab".  

Difficulté de "passer février"

Toujours dans vos réponses sur notre appel à témoignages, certains restent néanmoins plus sceptiques sur le concept de "bonnes résolutions", comme François qui se promet chaque année de "moins travailler" et qui réalise que sa bonne résolution "ne dépasse pas le mois de février" ("à quoi bon ?", interroge-t-il). D’autres sont résignés, comme Syla qui, depuis des années, "a pris la résolution de ne pas prendre de résolution" ou encore Gisèle, ainsi"sûre de ne pas être déçue à la fin de l’année". Mais comme dit l’adage, "qui ne tente rien n’a rien". 


Selon une étude, les Français restent malgré tout 69% à se fixer de nouveaux objectifs à l’aube de 2019. Et donc 31% à ne pas le faire. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter