Blues de Noël : pourquoi les fêtes de fin d'année peuvent-elles être si dures à vivre ?

Psycho

L’ŒIL DU PSY - Solitude, tristesse, conflit... Pour certains, Noël et le Nouvel an ne sont pas synonymes de festivités. Mais d'où vient cette déprime qui accompagne la fin d'année ?

Je n'aime pas Noël, ça me déprime ! On entend souvent cette lamentation à l'approche des fêtes de fin d'année. Mais comment expliquer ce blues environnant alors que certains surfent sur la gaieté de l'esprit de Noël ? LCI a posé la question à deux psychologues.

Lumière et mauvais temps

Facteur important : le temps ! Comme nous l'explique Marion Pluvinage, psychologue clinicienne, c'est en décembre que les jours sont les plus courts. Or, la privation de la lumière du jour favorise les états dépressifs : "C'est d'ailleurs l'une des explications pour justifier que c'est durant ce mois-ci que le taux de suicides est le plus élevé".

La météo qui accompagne ce manque de lumière n'aide pas à retrouver le sourire non plus. Pluie, soleil inexistant et températures glaciales ne s'avèrent pas sources de motivation pour sortir de notre couette. 

Lire aussi

On ne choisit pas sa famille

Autre élément essentiel :  la famille ! Comme nous l'explique le professeur Amine Benyamina, pyschiatre à l'hôpital Paul-Brousse à Villejuif, "les fêtes sont des moments particuliers, des moments de grande communion familiale qui, lorsqu'on est seul, sont bien sûr difficiles à passer".

Si l'isolement est la première cause de dépression au moment des fêtes, la remémoration des conflits familiaux y joue beaucoup aussi : "Famille je te hais, famille j'ai besoin de toi". Rivalité, jalousie mais aussi nostalgie. Le temps qui passe, les souvenirs : rien ne sera jamais aussi beau que vos premiers Noël, lorsque vous étiez encore un enfant insouciant. Les sentiments et les émotions s'amplifient et se mélangent durant cette période : "Nous sommes très à fleur de peau, tout est exagéré à cette période de l'année", estime notre spécialiste. 

La solution ?

Face à cette déprime, que faire ? Offrir ! Pour oublier ses soucis, rien de mieux qu'apporter de la joie aux autres. Pas besoin de casser son PEL, des petits cadeaux, une marque d'attention feront toujours plaisir à vos proches. Si vous êtes seul(e), entourez-vous de personnes que vous appréciez et profitez d'un bon moment. Mieux, faites du bénévolat et transmettez votre amour à des personnes qui ont encore plus besoin de vous.

Enfin, pour s'évader et laisser tous vos problèmes de côté, pourquoi ne pas partir en voyage ? La nouveauté a toujours du bon ! Allez, on garde le moral, plus que quelques mois et le soleil sera de retour. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter