"Ma nouvelle vie" : des initiatives pour garder le contact malgré le confinement

"Ma nouvelle vie" : des initiatives pour garder le contact malgré le confinement
Psycho

TEMOIGNAGE - Depuis le début de la période de confinement, nous avons demandé à douze Français de filmer leur vie quotidienne. Un auxiliaire de vie a choisi de ne pas exercer son droit de retrait afin de continuer de s'occuper des personnes âgées et isolées, particulièrement vulnérables. Un comportement loin d'être unique en France, où les élans de solidarité se multiplient.

Visites à domicile de personnes isolées, applaudissement du personnel soignant, cagnottes en lignes... Alors que le confinement, déclaré le 17 mars pour endiguer l'épidémie de coronavirus, a été prolongé au moins jusqu'au 15 avril prochain, de nombreux élans de solidarité se manifestent partout en France. L'objectif notamment étant de maintenir le contact, et d'aider financièrement les personnes en difficulté, malgré le confinement. 

Rompre l'isolement des personnes âgées

Le cas de Jean-Philippe Crossouard, auxiliaire de vie, est loin d'être isolé. Ce Breton a renoncé à exercer son droit de retrait pour continuer à s'occuper, cinq fois par jour, des personnes âgées. "Pour eux, c'est déjà assez difficile la solitude", explique-t-il au micro de LCI. Comme lui, de nombreux soignants choisissent de continuer leur mission, au risque de s'exposer au virus. Des initiatives solidaires sont également nées depuis le début de la crise.  

Les mesures de confinement affectent en effet grandement les seniors, éloignés de leurs proches et parfois privés d'aide à domicile. D'où l'idée du maire d'une commune rurale en Auvergne, de mettre en place un système de portage des courses et des médicaments. Autant pour rompre l'isolement des personnes âgées que pour les inciter à rester chez elles. Ces initiatives se multiplient partout en France, et nombreuses sont celles à solliciter l'aide financière des Français. 

Plusieurs dizaines de milliers d'euros récoltés

Lire aussi

Toute l'info sur

Le 20h

Évoquant une "incroyable mobilisation", l'entreprise de cagnottes en ligne Leetchi a répertorié près de 4.300 cagnottes ouvertes, en majorité à destination des personnels soignants mais aussi pour les personnes en situation de fragilité depuis le début du confinement. 

Un élan de générosité inédit sur le site depuis l'incendie de la cathédrale de Notre-Dame-de-Paris en avril 2019, à la suite duquel quelque 2.500 cagnottes avaient été mises en ligne. "La plupart des cagnottes ont déjà récolté plusieurs dizaines de milliers d'euros", a précisé Leetchi dans un communiqué, en évoquant "deux qui dépassent les 100.000 euros: une en soutien au CHU de Bordeaux et une autre pour l'achat de masques". 

La pandémie de Covid-19 a fait émerger "un profond mouvement solidaire" et une prise de conscience sur "un lien social vital", analyse pour l'AFP le psychiatre et psychanalyste Serge Hefez. Selon lui, le moteur n'est pas la peur mais une "réelle solidarité". "Paradoxalement, même si on ne s'est jamais senti autant isolé, on n'a jamais été autant relié aux autres. Notre individualisme est radicalement remis en question puisqu'on ne peut plus penser qu'à soi", poursuit-il.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent