Clichés régionaux : la fierté basque, légende ou réalité ?

Ce lundi, on s'intéresse aux Basques qui seraient particulièrement fiers. Allons à la rencontre de quelques-uns d'entre eux pour vérifier ce préjugé.

IDÉES REÇUES - "Le Basque est fier" ! Voilà un préjugé qui colle à la peau des habitants de cette région du sud-ouest. Mais qu'en est-il vraiment ? Les Vérificateurs de TF1/LCI ont enquêté.

En France, les clichés ont la dent dure. Que vous soyez du nord, du sud, issu d’une grande ville ou d’un milieu rural, vous avez forcément en tête des préjugés – plus ou moins amicaux – concernant vos compatriotes venus d’autres régions. Et les Basques ne dérogent pas à la règle. On les dit fiers. Luis Mariano le chantait ; les publicitaires, eux, ont même vanté cette attitude pour un fromage fabriqué dans cette région. Sans parler du Pottok, une race de poneys vivant principalement à l'ouest du Pays basque, qui se laisse rarement approcher, ce qui pourrait presque passer pour de l'arrogance. 

Toute l'info sur

L'info passée au crible

Les Vérificateurs, une équipe de fact-checking commune aux rédactions de TF1, LCI et LCI.fr

Et si finalement ce n'était pas une légende ? "Bien sûr que le basque est fier", s'empresse de répondre un joueur de pelote dans la vidéo en tête de cet article. Fier, peut-être... Mais qu'on ne se trompe pas de fierté. Voici par exemple la définition qu'en fait un aumônier. Elle est plutôt empreinte d'humilité : "La fierté, ce n'est pas être hautain, c'est être riche de cette identité. Je suis fier parce que je suis heureux d'appartenir à un peuple, à ce collectif. Alors moi je relierai plus la fierté à la dignité", dit-il.

Dignité, respect, transmission

Une dignité qui se transmet notamment au sein d'une même maison, de génération en génération. Au Pays-Basque, c'est la maison qui porte les valeurs. A tel point qu'au cimetière, sur le caveau, le nom de la maison à laquelle on appartient est inscrit avant le nom de famille. "Vous regardez la beauté de nos maisons, leurs façades blanches à colombages, elles sont entretenues. C'est de l'orgueil, mais ce n'est pas du fanfaronnage, on est vraiment fier d'entretenir nos maisons. C'est du respect par rapport à nos aïeux", souligne ...

Dignité, respect, transmission... Autant de mots et de valeurs pour donner un peu de noblesse à ce qui ne semble donc pas être un simple préjugé. Pour en être certain, le 13 h de TF1 a posé la question à un universitaire qui a étudié ce cliché et bien d'autres, et qui constate que cette fierté se traduit chez les jeunes par une forme d'attachement. "Je sais qu'il y a des régions de France, par exemple, où tous les jeunes qui ont le bac s'en vont, ne pensent qu'à partir. Au Pays Basque, nos bacheliers font des stratégies pour aller faire des études et revenir. Je crois qu'ils ont de quoi en être content sinon fier", explique ...

Lire aussi

Pour résumer, les Basques sont fiers, c'est une certitude, mais surtout des valeurs qu'ils partagent ensemble et de ce qu'ils transmettent. "On se doit d'être digne de ça", confirme un habitant. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

Une voiture percute une terrasse de bar à Paris : un mort, six blessés 

Quatrième vague : jeunes, non-vaccinés, femmes enceintes... Quel est le profil des patients hospitalisés ?

EN DIRECT - JO de Tokyo : Les volleyeurs français peuvent rêver de quarts de finale

Le ministre Alain Griset est convoqué au tribunal pour omission de déclaration de patrimoine

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.