Gaspillage alimentaire : les marchés mobilisés pour l’éviter

MARCHÉS

La lutte contre le gaspillage alimentaire est une préoccupation majeure. En France, poussées par la loi, de multiples initiatives sont prises que ce soit dans les grandes et moyennes surfaces ou sur les marchés.

Le constat est préoccupant : alors que, selon l’ONU, 11 % de la population mondiale ne mange pas à sa faim, 1/3 des denrées produites sur la planète finissent à la poubelle. En France, on estime à 10 millions de tonnes la nourriture consommable jetée chaque année. Les fruits et légumes représentent 50% du gaspillage dans les foyers français.

Pour réduire ce gâchis, une loi votée en février 2016 a suscité la mise en place d’actions de prévention contre le gaspillage. Depuis, l’exemple français été suivi par plusieurs pays, dont l'Italie, dès l'été 2016, le Pérou ou encore la Finlande. La loi oblige les professionnels à recycler les marchandises invendues par le don ou la transformation. De fait, depuis plusieurs années, les moyennes et grandes surfaces s’associent avec des organisations caritatives pour sauver les invendus encore propres à la consommation.

De nombreuses initiatives

Si les marchés ne représentent que 5% du gaspillage alimentaire en France, c’est un endroit unique pour sensibiliser les consommateurs. Précurseur du genre, "La Tente des Glaneurs", ancrée à Lille, récupère les fruits et légumes voués au rebut avant de les redistribuer gratuitement aux personnes en difficulté depuis 2010. Ce dispositif a essaimé. Sous le nom de "Moissons Solidaires", on le trouve aujourd’hui dans quatre marchés parisiens où 2 tonnes de fruits et légumes sont redistribuées chaque semaine.

Sur les marchés, les initiatives anti-gaspi se multiplient et certains acteurs économiques comme St Môret y participent activement. La marque fromagère a ainsi noué des liens avec plusieurs acteurs, dont les Banques Alimentaires, connues du grand public pour leur collecte nationale de denrées alimentaires. Ce partenariat commence dans les fromageries de St Môret où les produits invendus sont cédés aux banques alimentaires locales. Il se poursuit sur des villes et villages français sillonnés par la célèbre camionnette St Môret. Vous la trouverez peut-être stationnée sur votre marché, collecte des fruits et légumes invendus auprès des commerçants, mais aussi des particuliers. L’année dernière, huit marchés ont été visités et 713 kg d’invendus récupérés puis remis à des associations avec leur poids équivalent en fromage.

En 2019, l’engagement de St Môret contre le gaspillage a franchi une étape supplémentaire avec des opérations solidaires : pour deux produits St Môret achetés, la marque s’engage à redistribuer 0,50 euro à la Fédération des Banques Alimentaires. La marque fromagère invite aussi les particuliers à agir chez eux en mettant à disposition un livre plein de recettes et d’astuces anti-gaspi. On y trouve tout ce qu’il faut savoir pour redonner, avec St Môret, de la fraîcheur aux fruits et légumes abîmés. 

Votre plus beau marché saison 2 : découvrez les marchés en lice et votez pour votre préféré 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter