Un agriculteur condamné à 8.000 euros d'amende à cause de l'odeur... de ses vaches

Un agriculteur condamné à 8.000 euros d'amende à cause de l'odeur... de ses vaches
SOS Villages
Avec

Toute L'info sur

SOS Villages

À LA CAMPAGNE - C'est l'épilogue de plusieurs années de procès entre un couple de retraités venus s'installer à Lacapelle Viescamp, dans le Cantal, et leur voisin, un éleveur. Ce dernier vient d'être condamné à 8.000 euros d'amende pour nuisances olfactives.

"C'est incompréhensible !" Après la décision mardi de la Cour d'appel de Limoges le condamnant à une amende de 8.000 euros, Nicolas Bardy, éleveur de vaches à Lacapelle-Viescamp, dans le Cantal, est écœuré. Ses voisins, un couple de Stéphanois venu s'installer dans la région pour leur retraite, l'avaient attaqué en justice il y a huit ans, lui reprochant l'odeur de ses bêtes et leur trop grande proximité avec leur habitation. 

"On avait fait des efforts pour essayer de trouver des solutions. On avait déménagé le siège de l'exploitation, construit un bâtiment neuf à un kilomètre de leur maison, donc je ne pense pas que ça les gène beaucoup", a déclaré Nicolas Bardy au micro de Totem, une radio locale. 

Pétition et cagnotte de soutien

Mais c'est pour les nuisances olfactives passées que l'agriculteur a été condamné à une amende de 8.000 euros. "Ce n'est pas facile de sortir une telle somme aussi vite", a regretté l'agriculteur, remerciant cependant ceux qui lui ont apporté leur soutien via une pétition en ligne - plus de 120.000 signatures sur le site change.org - et l'ont aidé également via une cagnotte. "Nous sommes condamnés pour des nuisances olfactives qui ne sont pas des choses extraordinaires à la campagne", a constaté, amer, Alexandre Bardy. 

Lire aussi

Face à la recrudescence de litiges de ce type, certains maires de communes rurales ont décidé de réagir. Celui de Beaumont-de-Lomagne, dans le Tarn, a ainsi fait apposer des panneaux affichant la couleur : bruits des vaches, des tracteurs ou des cloches de village, ici il y a du bruit et si ça ne vous plaît pas, on vous prie de passer votre chemin. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter