Transmission familiale : les Bergara perpétuent la tradition des makhilas basques depuis 200 ans

Liza Bergara

PORTRAIT - Au cœur du Pays basque, la famille Ainciart Bergara fabrique des makhilas, ces bâtons de marche traditionnels, depuis sept générations. Elle représentera la France en finale du prix "Family is Sustainability", qui offre un prix de 100.000 euros pour récompenser une entreprise familiale.

À plus de 90 ans, Charles Bergara est toujours en activité. Le doyen de la famille Ainciart Bergara fabrique depuis l'adolescence des makhilas, ces bâtons de marche basques que sa famille façonne depuis plus de 200 ans. Sa fille, Nicole Bergara, avait rejoint en 1999 l'entreprise familiale, basée à Larressore et qui compte aujourd'hui 9 salariés au total, après avoir entamé une première vie professionnelle dans le secteur bancaire à Bordeaux. C'est à elle que l'on doit notamment la création de la Maison du Makhila, ouverte toute l’année pour accueillir les visiteurs. 

Et comme chez les Bergara, tout se passe en famille, la fille de Nicole, Liza (photo en tête de cet article), a elle aussi rejoint sa mère et son grand-père après des études en école de commerce. Elle réalise les initiales qui se trouvent sur le pommeau des makhilas en métal, ainsi que les demandes spéciales des clients (blasons, écussons, dessins d’ornement divers), et développe la communication, en particulier via les réseaux sociaux. 

Toute l'info sur

Impact positif

Pourquoi lancer Impact Positif ?

Pas étonnant donc que la famille ait été choisie pour représenter la France dans la course au prix "Family is Sustainability" 2021, lancé l'an dernier par l’association Primum Familiae Vini, qui regroupe douze familles européennes productrices de vin,  pour mettre à l'honneur le savoir-faire familial en récompensant une entreprise gérée de génération en génération. La famille basque fait partie des cinq entreprises sélectionnées à travers le monde pour remporter ce prix doté de 100.000 euros, dont le lauréat sera annoncé en mars prochain.

Plusieurs siècles d’histoire familiale

La famille Ainciart Bergara est la preuve qu’il est possible de perpétuer les traditions de génération en génération. Son atelier trouve ses origines au XVIIIe siècle, aux alentours de la Révolution. Il est créé par Gratien Ainciart puis se transmet de père en fils et en fille jusqu’au mariage de Marie-Jeanne Ainciart avec Jean Bergara en 1926. C’est à ce moment que la signature sur les makhilas change et prend le nom des deux familles réunies. 

Lire aussi

Les makhilas Ainciart Bergara sont réputés. Sur leur site, on peut voir de nombreuses personnalités avec l’objet : Jean-Paul II, Ronald Reagan, Charlie Chaplin mais aussi des présidents français de la Ve République, Emmanuel Macron, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

Ce sujet vous intéresse ? Découvrez le podcast "Au cœur des Régions" de Jean-Pierre Pernaut

Écoutez ce podcast votre plateforme d’écoute préférée :

Sur APPLE 

Sur SPOTIFY

Sur DEEZER

Jean-Pierre Pernaut vous propose de traverser de magnifiques paysages, de découvrir des traditions et des terroirs gourmands. Partez à la rencontre de personnages passionnés et d’histoires passionnantes. Un voyage sonore pour goûter au charme et aux richesses de notre beau pays.

L'actualité des régions et de ceux qui y vivent vous intéresse ? Participez à la Grande Cause des Territoires

Vous ne visualisez pas la consultation ? Rendez-vous ICI

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vaccination : les dates à connaître en fonction de votre tranche d’âge

EN DIRECT - Covid-19 : Gabriel Attal évoque un retour à une vie plus normale "peut-être dès la mi-avril"

CARTE - Covid-19 : où en est l'épidémie dans votre département ?

Son enfance en Algérie, son grand amour partagé : Marthe Villalonga ouvre ses jardins secrets

Quelles sont les alternatives au confinement le week-end ?

Lire et commenter