Si vous n'aimez pas le chant du coq, passez votre chemin

Si vous n'aimez pas le chant du coq, passez votre chemin
SOS Villages
Avec

Toute L'info sur

SOS Villages

À cause des plaintes déposées par les citadins contre les bruits dans son village, le maire de Beaumont-de-Lomagne a eu une initiative originale, invitant les grincheux à passer leur chemin.

Ici, on fait du bruit… qu’on se le dise. Ce n’est pas exactement ce qui est écrit sur les panneaux à l’entrée du village de Beaumont de Lomagne, mais c’est, en substance, le message. Cette petite ville du Tarn et Garonne a décidé d’annoncer la couleur aux citadins qui souhaiteraient faire une halte rapide ou poser leurs valises définitivement dans leur commune : ce sera à eux de s’adapter au chant du coq, à celui des grenouilles, au bruit des tracteurs ou des cloches de l’église et pas l’inverse. 

Une sirène chaque midi

Car, chat échaudé craint l’eau. Il y a quelques années, des nouveaux arrivants avaient fait condamner leurs voisins pour bruit intempestifs. Ces derniers avaient dû tuer leur coq et s’acquitter d’une amende de 500 francs (75 euros). 

Lire aussi

« Le coq, c’est la France, son emblème, nous sommes dans un village français. Ici les cloches sonnent, c’est comme ça », explique Jean-Luc Deprince, le maire de Beaumont de Lomagne. Pis encore, chaque midi, la sirène retentit sur la place de village. Habitués, les habitants ne s’en rendent même plus compte. 

Il faut donc s’y faire… ou passer son chemin. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter