100 ans de la radio : il collectionne les vieux transistors

100 ans de la radio : il collectionne les vieux transistors

REPORTAGE - En 1921, c'était la toute première fois qu'un concert était diffusé via la radio. Découvrez les bijoux de Laurent Petit-Duhen, collectionneur de vieux transistors.

Chaque son et chaque voix raconte une époque. Ces machines retracent un siècle de l'évolution de la radio. La collection a commencé il y a plus de quinze ans, par Laurent Petit-Duhen. "Ça fait partie du patrimoine et il faut les sauvegarder", confirme-t-il. Sur l'un des appareils, on pouvait entendre le 18 juin 1940, un discours du général De Gaulle.

Toute l'info sur

Le 13h

Laurent a fait de sa passion son métier. Il restaure et revend de vieux postes. Il compte parmi ses divertissements, des jeux radiophoniques. Certains vont entrer dans l'histoire, comme celui des "Mille francs". On écoute aussi des histoires en famille, racontées par des voix emblématiques, comme celle d'un jeune Pierre Bellemare.

Au milieu de ses 40 postes TSF, le collectionneur tient à nous montrer un appareil plus petit, star des années 60. Finie la radio de papa et maman, avec l'émission "Salut les copains", les jeunes peuvent écouter leurs idoles. Dans les années 70 et 80, les radios sont de plus en plus petites. Aujourd'hui, la modernité passe par le téléphone alors Laurent installe des systèmes sans fil sur ses vieilles machines pour qu'elles continuent d'écrire l'histoire de la radio.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Météo : 16 départements en vigilance orange aux orages, le Rhône en vigilance canicule

AstraZeneca annonce que son traitement anti-Covid est inefficace

EN DIRECT - Masque à l'école : il pourra être enlevé à la récréation mais pas dans les classes

Disparition de Delphine Jubillar : Cédric Jubillar, sa mère et son beau-père en garde à vue

Pourquoi Cédric Jubillar a-t-il été placé en garde à vue ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.