À la rencontre des agriculteurs devenus des producteurs d'exception

À la rencontre des agriculteurs devenus des producteurs d'exception

Ils ont lâché le volant de leur voiture et leur brosse à cheveux pour nourrir leurs voisins à Moyon-Villages (Manche). Ils sont convaincus qu'ils ont renoncé à leur métier passé, pour en choisir un, d'avenir.

Elle a beau avoir grandi dans la ferme familiale, Anne-Sophie Simon ne supportait pas l'odeur des vaches. Aujourd'hui encore, elle préfère confier la traite aux salariés de l'exploitation. Contre toute attente, elle est devenue agricultrice.

Toute l'info sur

Le WE

Un retour aux sources pour cette ancienne coiffeuse, qui a passé plus de dix ans à tenir des ciseaux et un sèche-cheveux à la main. Un changement de métier, de tenue et d'horaire. Dès 4 heures du matin, elle fabrique en famille de la crème fraîche, des fromages blancs et de la confiture de lait. S'il n'avait pas été annulé, Anne-Sophie serait aujourd'hui au Salon de l'Agriculture, avec ses produits de nombreuses fois médaillés.

Etienne Vanhoove, lui, avait fait un stage à la ferme il y a bien longtemps pendant sa scolarité. Pendant treize ans, il a vendu des lampadaires et des bancs publics, jusqu'au jour où sa vocation refoulée pour le fromage a refait surface. Aujourd'hui, le commercial est devenu agriculteur et fromager. Pour valoriser ses fromages de chèvre en circuit court, il reprend son ancien costume de commercial sur les routes normandes.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

Lire et commenter