Artisans d’exception : pleins feux sur un maréchal-ferrant

Artisans d’exception : pleins feux sur un maréchal-ferrant

Pour les maréchal-ferrants, travailler le fer en fusion pour être au service des chevaux est une vocation. Un métier qui demande de la finesse et de la maîtrise technique.

La forge du Cadre Noir est l'univers de Serge Clavilier, maréchal-ferrant depuis 37 ans. Pour exercer ce métier, il faut ressentir la chaleur et écouter. Entre la maîtrise du feu et une parfaite connaissance des chevaux, un va-et-vient s'installe entre la forge et le box. Tous les mois, il change les fers des chevaux. En effet, être maréchal-ferrant au Cadre Noir, c'est avoir en charge des chevaux d'exception qui exigent de l'attention et du savoir-faire. Chaque fer est chauffé et ajusté sur-mesure.

Toute l'info sur

Le 13h

Les fers ne mettent que quelques minutes à chauffer. A partir de là, il faut aller vite pour battre le fer quand il est encore chaud. Il faut garder une symétrie et une équidistance par rapport à l'axe du pied. Ces techniques ont une grosse incidence sur la durée de vie du cheval et une répercussion sur tout le fonctionnement de ses membres. Un confort indispensable pour que lors du gala du Cadre Noir, les chevaux semblent exécuter des pas de danse et perpétuent ainsi l'art de l'équitation à la française.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Vaccination : "À terme, il y aura évidemment des doses pour tout le monde", affirme Olivier Véran

Fin du "Muslim ban", retour dans l'accord de Paris... ce que Joe Biden fera dès son investiture

Plus de 75 ans, personnes fragiles... Qui peut se faire vacciner dès lundi ?

ENTRETIEN EXCLUSIF - Brigitte Macron se confie sur son expérience du Covid-19

Variants du coronavirus : faut-il désormais porter des masques FFP2 ?

Lire et commenter