Classiques de la pâtisserie : les secrets du baba au rhum

Classiques de la pâtisserie : les secrets du baba au rhum

REPORTAGE - C'est à Paris que le baba au rhum a été inventé. Quels sont les secrets de sa recette ?

Tous les jours, Maeva Dominguez apporte ses babas au rhum tout frais. Les clients succombent à chaque fois à la tentation derrière la vitrine. Il est vrai que la réputation de la maison n'est plus à faire. Fondée en 1730, la pâtisserie Stohrer est la plus ancienne de Paris. C'est dans ses murs qu'est né le baba au rhum.

Toute l'info sur

Le 13h

Le baba doit son existence à un pâtissier alsacien au service de l'ex-roi de Pologne. Nicolas Stohrer s'est inspiré d'une vieille recette polonaise. Il arrose de vin cuit une brioche sèche en forme de kouglof et ajoute de la crème et des raisins. La recette a un peu évolué, mais la base reste la même. La levure de boulanger rend la pâte légère et après un temps de pousse, lui permet de tripler de volume.

Qu'ils soient individuels ou à partager, les babas doivent être façonnés de sorte à épouser étroitement le moule, avant de passer entre 30 et 40 minutes dans un four à 165 degrés. Pour cela, préparez un sirop et y ajouter bien évidemment une bonne quantité de rhum. Ultime raffinement, une touche de chantilly à moins de préférer un petit fruit confit.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Covid-19 : la France va durcir ses restrictions pour les voyages dans les pays les plus touchés

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

Lire et commenter