Confinement : l’attestation complique la vie des petits villages

Confinement : l’attestation complique la vie des petits villages

REPORTAGE - L’attestation obligatoire pour se déplacer à plus de dix kilomètres de chez soi n’a pas le même impact en ville et à la campagne. Dans un village isolé où des habitants n’ont ni portable ni imprimante, la mairie et les commerces leur viennent en aide.

D’habitude à Chastreix, dans le massif du Sancy (Puy-de-Dôme), être isolé en pleine nature, c’est exactement ce qu’apprécient les habitants. Mais avec la règle des dix kilomètres, impossible d’aller faire ses courses sans attestation. Pour simplifier la vie du village, Véronique Vergne, secrétaire municipale, a réquisitionné la photocopieuse de la mairie. Les habitants n’ont donc plus qu’à venir les chercher.

Toute l'info sur

Le 13h

Ces fameuses attestations sont aussi disponibles dans les trois commerces du village, composé essentiellement de retraités. Le maire, Michel Babut, fait également la tournée pour ceux qui restent à la maison. "On fait du social, on est en première ligne", affirme-t-il.

Avec le confinement et l’absence de touristes, l’unique boulangère va fermer un jour par semaine. Il va donc encore falloir une attestation pour acheter son pain. Le boulanger, lui, a accepté durant sa tournée de dépanner désormais les habitants des hameaux les plus isolés. Depuis le premier confinement, en mars dernier, aucun cas de Covid-19 n’a été enregistré sur la commune de Chastreix.

Ce sujet vous intéresse ? Découvrez le podcast "Au cœur des Régions" de Jean-Pierre Pernaut

Écoutez le podcast votre plateforme d’écoute préférée :

Sur APPLE 

Sur SPOTIFY

Sur DEEZER

Jean-Pierre Pernaut vous propose de traverser de magnifiques paysages, de découvrir des traditions et des terroirs gourmands. Partez à la rencontre de personnages passionnés et d’histoires passionnantes. Un voyage sonore pour goûter au charme et aux richesses de notre beau pays.

Sur le même sujet

Lire et commenter