Crise sanitaire : cette jeune coiffeuse a décidé de faire son métier autrement

Crise sanitaire : cette jeune coiffeuse a décidé de faire son métier autrement
Ma Région, Mon Action

REPORTAGE - À cause de la crise, on adopte de nouvelles habitudes en s'organisant différemment. C'est notamment le cas d'une jeune coiffeuse qui a décidé d'opter pour un salon ambulant dans le Puy-de-Dôme.

De village en village, Céline Porte apporte son enthousiasme et son coup de ciseaux très assuré. C'est sa nouvelle façon de travailler. Avec son salon itinérant, fini la cohue. La coiffeuse de 22 ans veut pouvoir prendre son temps et l'apprécier auprès de ses clients. "Je ne veux pas que les rendez-vous s'enchaînent à la chaîne", explique-t-elle.

Toute l'info sur

Ma Région, Mon Action

Avant la venue du camion dans le village tous les quinze jours, Nicole devait effectuer une quinzaine de kilomètres en voiture pour aller se faire coiffer. C'est une organisation qui appartient déjà au passé. Au volant de son camion, Céline s'installe dans un village chaque jour. Des endroits isolés et sans coiffeur. Au total, sa tournée compte une douzaine de communes.

Shampooing, coloration, coupe ... le salon de huit mètres carrés est comme privatisé pour chaque client, dont la plupart ont rapidement trouvé leur marque. Avec près de 60 heures de travail par semaine, Céline ne compte plus son temps, mais veut en revanche continuer longtemps à sillonner les routes du département du Puy-de-Dôme.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Retour à l'école, fin des 10 km, ouverture des terrasses... Les dates à connaître pour les prochaines semaines

EN DIRECT - Covid-19 : toujours près de 6000 patients en réanimation malgré une légère baisse des chiffres

Dormir six heures ou moins entre ses 50 et 70 ans renforcerait le risque de démence

L'étonnante décision de Peugeot face à la pénurie de semi-conducteurs

Rentrée scolaire et allégement progressif des restrictions au menu d'un nouveau conseil de Défense

Lire et commenter