Cultivateurs de pommes en Bretagne, ils défendent les variétés anciennes

Cultivateurs de pommes en Bretagne, ils défendent les variétés anciennes

REPORTAGE - Sur les 10.000 variétés de pommes existantes, seule une dizaine se retrouve dans les rayons et les étals de nos marchés. Fort heureusement, des agriculteurs continuent de préserver les variétés anciennes, souvent oubliées.

Les variétés de pommes, il y en a 3000 en Bretagne. Les plus anciennes sont délaissées et ignorées. Pour les préserver, David et Delphine Trumier ont acheté il y a quelques mois un verger à Plumaudan (Côtes-d'Armor). On y trouve des variétés rares, difficilement identifiables. Ils ont donc décidé de faire appel aux Mordus de la Pomme, une association qui lutte pour préserver ce patrimoine régional en voie de disparition.

Toute l'info sur

Le 13h

La pomme poire douce, les fréquins gris et rouge, le feuillu jaune... Trop petites, cabossées et fragiles, ces variétés n'intéressent pas les industriels. Pourtant, elles ont d'énormes propriétés nutritionnelles et gustatives. Les cidreries, comme celle de Morgan Berthelot, s'y intéressent. "Ce sont des variétés qui sont très aromatiques", explique-t-elle. Cela fait d'ailleurs 40 ans que sa cidrerie s'attache à préserver les produits du terroir. Et c'est grâce à la chaîne producteur-transformateur-restaurateur que ce patrimoine culinaire perdure.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

EN DIRECT - Covid-19 : les vols depuis le Brésil suspendus jusqu'au 19 avril

Lire et commenter