Dans cette épicerie solidaire, chacun paye en fonction de ses revenus

Dans cette épicerie solidaire, chacun paye en fonction de ses revenus

IMPACT POSITIF – Une épicerie solidaire a ouvert à Verdun au début de l'année. Déjà plusieurs centaines de clients bénéficient de prix avantageux.

L’épicerie solidaire que vous fait découvrir TF1 dans le reportage ci-dessus n’est pas un magasin comme les autres. Elle a ouvert à Verdun (Meuse) il y a quelques semaines, et a déjà trouvé ses clients. Ici, ils payent moins cher leur panier en fonction de leurs revenus. "C’est bien d’aider ceux qui en ont besoin", témoigne un bénéficiaire. 

Pour se fournir en produits alimentaires, l’association qui gère les lieux a créé un partenariat avec une grande surface de la ville. Le directeur de cette dernière ne propose pas seulement des prix intéressants, il prodigue également quelques conseils commerciaux. "Sur les premiers mois, c’est simple, on définit l’assortiment ensemble, ( ) on leur accorde une remise sur tous les produits qu’ils prennent, quelles que soient les quantités, et puis on fera un bilan dans quelques mois et on regardera où on en est", explique Didier Depierre, directeur de l'enseigne Cora de la ville. 

Toute l'info sur

Impact positif

Pourquoi lancer Impact Positif ?

L’épicerie, ouverte à tous, travaille également avec plusieurs producteurs locaux afin de proposer une offre de produits sains, variés, et à petits prix. "Nos convictions, c'était aussi d’apporter une alimentation qui permet à des personnes d’accéder à des produits frais pour pouvoir avoir une alimentation équilibrée", souligne une bénévole. 

Des réductions allant jusqu’à 60%

La carte d’adhésion coûte 1 euro pour tout le monde. Les bénéficiaires remplissent d’abord un dossier qui définira la remise qui leur sera accordée au passage en caisse : de 0% à 60%. Ils seront les seuls à savoir quel pourcentage leur a été attribué, "comme ça la personne qui bénéficie d’une réduction passe en toute dignité sans que personne ne soit au courant", précise la jeune femme qui tient la caisse. Comme elle, tous ceux qui travaillent dans le magasin sont bénévoles. 

Lire aussi

L’épicerie solidaire répond visiblement à un besoin. À ce jour, plus de 250 clients ont adhéré depuis le mois de février. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

42 jours au lieu de 28 entre deux doses de Pfizer et de Moderna : sur quoi se base Olivier Véran ?

Le vaccin Johnson & Johnson arrive ce lundi en France : ce qu'il faut savoir

EN DIRECT - Covid-19 : 30.671 personnes hospitalisées, dont 5838 en réanimation

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter