Démarches administratives : une aide itinérante de villages en villages

Démarches administratives : une aide itinérante de villages en villages
Ma Région, Mon Action

ACCOMPAGNEMENT - Chaque jour, une animatrice itinérante se rend dans deux villages différents du Gard pour épauler les habitants dans leurs démarches administratives. Une aide précieuse pour ceux qui ont des difficultés à se servir d’Internet.

Isabelle Payen passe ses semaines à sillonner les petits villages du Gard. Chaque jour, elle se rend dans deux communes différentes avec ses deux ordinateurs portables et un scanner. L’animatrice relais-emploi arpente le département pour épauler les habitants dans leurs démarches administratives. 

Toute l'info sur

Ma Région, Mon Action

Sa permanence est un guichet unique de pôle emploi, de la CAF, des impôts… Elle facilite chaque démarche sur Internet, guide et rassure sur la case à cocher. "Si vous oubliez une case, ça ne marche pas. Évidemment, la première fois, elle nous aide parce qu’on ne connaît pas le système", affirme un retraité dans le reportage de TF1 en tête de cet article. 

Mais il n’y a pas que les personnes âgées qui toquent à la porte du bureau d’Isabelle Payen. Un ouvrier agricole n’a pas Internet, ni chez lui, ni sur son téléphone, car l’abonnement est trop cher. Cependant, les rendez-vous à la CAF se prennent justement sur le web. "On ne peut plus aller à la CAF maintenant. On téléphone, on ne nous répond pas. Au moins, là, on nous aide", se réjouit-il. 

Une permanence financée par les communes et le département

La permanence se fait sans rendez-vous. Une autre femme ne maîtrise pas les termes de ses courriers, qui ne sont pas toujours limpides. "Pour un dossier à la préfecture, je dois écrire une lettre. Je ne vais pas m’exprimer comme l’animatrice. Grâce aux démarches qu’elle fait, on a une réponse tout de suite", assure-t-elle. 

Lire aussi

La permanence est financée par les communes qu’Isabelle visite et le département. "Moi j’aime ce contact avec les gens, près de chez eux, dans leur monde. C’est plus simple. Il y a moins d’agressivité, moins de défiance", témoigne-t-elle. L’animatrice cherche à démystifier les recherches d’emploi et les demandes d’aide sociale. "J’interviens plus pour que les gens aient moins peur de faire les démarches seuls, mais les gens ne sont pas encore familiarisés avec l’outil. C’est plus de la pédagogie qu’on fait", poursuit-elle. Isabelle espère que grâce à elle, les habitants gagneront en autonomie. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Emmanuel Macron a reçu sa dose de rappel vaccinal ce week-end

"Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

Covid-19 : de l'école primaire au collège, les changements attendus à partir de ce lundi

VIDÉO - Sur les côtes anglaises, les habitants assistent consternés à l'arrivée de centaines de migrants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.