Des plantes gratuites : la bonne idée anti-gaspillage de Cagnes-sur-Mer

Des plantes gratuites : la bonne idée anti-gaspillage de Cagnes-sur-Mer

DONS - Pour éviter qu'une partie d'entre elles ne finisse à la poubelle, la commune de Cagnes-sur-Mer a offert les plantes qui l'ont fleurie cet hiver à ses habitants. L’opération a remporté un vif succès.

Pour les Cagnois à la main verte, c’était un bon "plant" à ne pas manquer. Ces mardi 11 et samedi 22 mai, ils n’avaient qu’à venir se servir. Pour la première fois, la ville a eu la bonne idée de donner les végétaux qui la fleurissaient cet hiver à ses habitants. Durant ces deux jours, les employés municipaux ont transformé le parc des sports de la ville en jardinerie éphémère. Alors que les dons devaient se faire entre 10 h et 16 h, les fleurs ont été victimes de leur succès et la distribution gratuite a dû être écourtée. 

Toute l'info sur

Impact positif

Pourquoi lancer Impact Positif ?

Munis d’un justificatif de domicile et de pots pour réceptionner les végétaux, les Cagnois étaient nombreux ces jours-là à vouloir trouver la perle rare. "Super chouette !", "Je suis en train de refaire mon jardin donc ça tombe très bien", "ça évite le gaspillage"... Tous saluent l'initiative dans le reportage de TF1 en tête de cet article.

"De l’engrais racinaire, de l’amour et de l’eau"

Ils avaient le choix entre "des annuelles comme les pensées, du lierre, des giroflées et des plantes vivaces comme le laurier-tin", énumère un jardinier. Et tout cela gratuitement, pour éviter de jeter les plantes annuelles qui allaient périr, comme la commune le faisait les années précédentes en fin de saison, et pour éviter l’accumulation des plantes vivaces. "Jusqu’à maintenant, on en récupérait le maximum pour les repositionner dans les espaces verts communaux. Cependant, on a des grandes quantités, ce n’est pas toujours évident de leur trouver une place donc c’est pour ça que monsieur le Maire a eu l’idée, parce qu’il voulait vraiment que les plantes aient une seconde vie, de les donner à la population", explique Julie Barnier, responsable des espaces verts de la commune. 

Lire aussi

Vivianne a récupéré du laurier-tin. Une heure plus tard, dans son jardin, elle s’empresse de le replanter. "C’est un bonheur d’être avec des plantes vivantes comme ça", se réjouit-elle. Vivianne et tous les Cagnois pourront à nouveau récupérer de nouvelles fleurs à la fin de l’année, car la ville a prévu de renouveler l’opération tous les six mois. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Malaise cardiaque d'Eriksen : "S'il n'est pas nul, le pourcentage de chances pour qu'il rejoue un jour est faible"

VIDÉO - "C'est un montage contre moi" : Mélenchon réplique aux accusations de complotisme

EN DIRECT - Covid-19 : 13 décès en 24h, la décrue se poursuit à l'hôpital

États-Unis : "avalé" par une baleine, un pêcheur en ressort indemne

"Je ne m’arrêterai jamais de parler" : les confidences de Mila dans Sept à Huit

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.