En Aveyron, ils perpétuent la tradition des martinets

En Aveyron, ils perpétuent la tradition des martinets

REPORTAGE - Dans la vallée du Ségala, si attachée à sa tradition, deux passionnés ont fait revivre un patrimoine : le martinet de La Ramonde. Une folle aventure qui aujourd'hui fait la fierté de tout un village.

C'est une histoire d'eau et de feu. Dans une vallée du Ségala (Aveyron), c'est la renaissance d'un patrimoine oublié : un martinet. Ce n'est ni une punition ni un petit oiseau, mais une pierre lourde qui frappe et refrappe inlassablement à vous rendre marteau. C'est l'eau qui actionne ce martinet. Le marteau va façonner et étirer le cuivre qui deviendra un chaudron. Mais avant cela, il doit passer par la forge. Le feu va chauffer le métal à blanc à 900 degrés. Le cuivre recuit devient donc malléable.

Toute l'info sur

Le 13h

Pendant plus de huit siècles, la vallée du Lézert a vécu au rythme de ces martinets. Le martinet de La Ramonde, lui, était en piteux état. Il a donc fallu remettre en eau le bassin comblé par la terre et réhabiliter tout le système hydraulique. Quant au bâtiment, il n'en restait presque rien. Mais des agriculteurs, des maçons, des artisans à la retraite et des charpentiers se sont joints à la folle aventure de sa reconstruction. 

Aujourd'hui, le martinet de La Ramonde accueille chaque année des milliers de visiteurs. Ce qui redonne vie au village de la Bastide-l'Évêque.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "Nous devrions être ce soir à 12 millions d'injections, deux millions de plus" que prévu, affirme Jean Castex

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Quels sont les scénarios pour rouvrir les terrasses et les lieux culturels le 15 mai ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

Lire et commenter