Gironde : l'histoire ubuesque d'une retraitée confinée dans l'enceinte d'un hypermarché

En Gironde, une femme se retrouve coincée chez elle toutes les nuits et tous les week-ends. Un centre commercial s'est construit à côté de sa maison.

REPORTAGE - En Gironde, Nicole, retraitée de 79 ans, se retrouve coincée chez elle toutes les nuits et tous les dimanches : son seul accès vers la rue passe par l'enceinte d'un centre commercial construit à côté de sa maison.

Depuis l'extension du centre commercial de Pian-Médoc, en Gironde, Nicole vit un enfer. Cette retraitée  se retrouve en effet confinée chez elle, toutes les nuits, ainsi que les dimanches et jours fériés, car l'accès à sa maison est tributaire des horaires d'ouverture du centre commercial construit à côté de chez elle il y a deux ans.

Toute l'info sur

Le 13H

Si elle veut sortir, la septuagénaire doit emprunter l'accès principal de la zone, mais la nuit, par exemple, un portail fermé par un vigile lui bloque la route. "Voilà, c'est fermé. Quand j'ai demandé à avoir une clé, ils m'ont dit 'non, parce qu'on n'en a que deux'. Je ne trouve pas ça normal", déplore-t-elle. 

Pour le moment, je suis bien portante. Mais si la nuit j'ai quelque chose, je fais quoi ?- Nicole, retraitée

À près de 80 ans, dont 50 passés dans cette maison, Nicole vit adossée aux bois. Il n'y a donc pas d'autres routes pour rejoindre le domaine public et la situation l'inquiète. "Pour le moment, je suis bien portante. Mais si la nuit j'ai quelque chose, je fais quoi ? Si je suis vraiment malade, que j'ai de la fièvre et que je ne peux pas me lever, je fais comment ?", s'interroge-t-elle. Didier, l'un de ses amis est inquiet pour elle. "C'est juste pas possible de laisser quelqu'un hors des secours. Elle est vraiment isolée, enfermée derrière un enclos commercial", dit-il.

En cas d'urgence, mais aussi pour la vie quotidienne, Nicole se sent coincée et demande une voie d'accès pour elle. Didier ne comprend pas : "Tout le monde doit avoir accès au domaine public. C'est totalement incongru d'enclaver quelqu'un. C'est interdit. Nicole a 80 ans, elle ne va pas faire un procès pour demander la libération de son chemin", s'insurge-t-il. Fataliste, la vieille dame renchérit : "Personne ne vient, de toute manière, puisqu'après le portail est fermé. Ce qui fait que je reste chez moi", reconnaît-elle.

Lire aussi

Le directeur du centre commercial que le 13H de TF1 a sollicité n'a pas souhaité répondre. Nicole, elle, attend qu'on lui libère son accès de jour comme de nuit. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid : près de 6.000 nouveaux cas positifs en 24H

EN DIRECT - "Il va falloir qu'il se calme" : Jean-Michel Blanquer réplique aux attaques d'Eric Zemmour

VIDÉO - Jean-Michel Blanquer réagit au phénomène "Squid Game" : "Ne laissez pas les enfants seuls devant les écrans"

"Koh-Lanta" : Coumba et Namadia éliminés puis repêchés dans une ambiance électrique

VIDÉO - Texas : les images spectaculaires du crash d'un avion avec 21 personnes à bord, toutes rescapées

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.