VIDÉO - Étretat : grandes marées, grand spectacle et grande prudence

VIDÉO - Étretat : grandes marées, grand spectacle et grande prudence

IMPRESSIONNANT - Les grandes marées sont un spectacle que les passionnés cherchent toujours à photographier. À Étretat (Seine-Maritime), les pêcheurs à pied sont de sortie, mais attention, c'est aussi dangereux.

Dès les premières heures du jour, les falaises d'Étretat rayonnent. Paysage inhabituel, la mer s'est entièrement retirée grâce au fort coefficient de marée. "Étretat, c'est toujours sublime, surtout quand il y a un lever de soleil sur les falaises", apprécie un passant, dans le reportage en tête de cet article. "C'est pas le même cadre, ça change, la lumière n'est pas pareille, c'est différent, la mer amène d'autres couleurs", explique un autre. 

Toute l'info sur

Le 13H

Joëlle et Raymond viennent de Moselle et observent pour la première fois ce site exceptionnel en période de grande marée. "C'est grandiose, c'est magnifique", commente Raymond. "C'est différent sans eau, la mer descend tellement loin que... c'est impressionnant. C'est beau", renchérit Joëlle. 

Paysage de carte postale

Un spectacle qui donne envie de se balader. Mais attention, il est interdit de traverser la falaise car la marée remonte vite et l'on peut se retrouver piégé. Un mécanisme  "Il ne faut pas s'approcher mais on y va quand même pour faire une belle photo. Il y a des petites criques où on se fait surprendre", met en garde un habitué.

Lire aussi

"La plupart des gens vont de l'autre côté, la marée remonte. Quand ils arrivent là... trop tard, ils sont piégés, il y a de l'eau", explique un pécheur en pointant la falaise. La mer accompagne ce paysage de carte postale et pour beaucoup, c'est l'occasion de respirer et de redécouvrir le territoire. Ce spectacle naturel va durer jusqu'à samedi.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi ? Le 20H vous répond

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre : "On aurait voulu faire plus", assure un policier aux parties civiles

"C’est ridicule" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

VIDÉO – Un an de pluie en quelques heures : les images des dégâts des inondations monstres en Sicile

Plus de 5000 cas de Covid-19 par jour : peut-on déjà parler de "cinquième vague" de l'épidémie ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.