Le beurre salé, l’incontournable des Bretons

Le beurre salé, l’incontournable des Bretons

REPORTAGE - En Bretagne, le beurre salé est une fierté aussi bien pour les habitants que pour les éleveurs qui le produisent.

Fondu sur une crêpe ou caramélisé dans un kouign-amann, le beurre breton est forcément salé. Sur le marché, c'est presque une vérité incontestable. "C'est interdit de parler d'un autre beurre", a précisé une habitante. Si le prix moyen d'un beurre en grande surface est de 8 euros le kilo, celui de Gisèle est deux fois plus cher. Mais elle n'a pas de mal à le vendre, car c'est le prix d'un dur labeur qui démarre tôt le matin.

Toute l'info sur

Le 13h

Pour un kilo de beurre, il faut avant tout 22 litres de lait transformé en crème. Celle-ci va ensuite être battue dans une baratte pendant 20 minutes. Chaque tour de machine change la texture et seule la matière solide va être gardée. Le sel vient en dernier pour avoir le fameux beurre salé breton. Chaque semaine, 30 kilos de beurre sortent de la ferme familiale Gwel Ar Mor, dans le Finistère. Une petite quantité, mais une fierté pour ces éleveurs de produire cet aliment incontournable en Bretagne pour les petits comme pour les grands.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Le plan Alerte enlèvement levé dans les Vosges pour Mia, 8 ans, toujours recherchée

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Covid-19 : une réunion à l'Élysée pour préparer la réouverture des lieux fermés

Pfizer, Moderna… Et si vous ne pouviez bientôt plus choisir votre vaccin contre le Covid-19 ?

Lire et commenter