Le chou kale, un légume pas facile à trouver

Le chou kale, un légume pas facile à trouver

On lui donnerait facilement des airs de brocoli, mais ne le dites pas trop fort, car le chou kale pourrait se vexer.

Le chou kale tente de trouver sa place dans sa grande famille. Originaire du sud de la Méditerranée, ce légume se récolte à partir de la fin de l'automne. Sa production est encore marginale. A Carantec, sur les parcelles de "Prince de Bretagne", elle ne fait qu'un hectare sur les 40 de l'exploitation et tout se fait à la main.

Toute l'info sur

Le WE

Ce légume, dont la production reste confidentielle, n'est pas facile à trouver. Ce dimanche matin sur le marché de Roscoff, aucun vendeur ne propose de chou kale. C'est donc avec notre propre brin que nous arpentons les allées. Beaucoup de flâneurs ignoraient jusqu'à son existence.

Quand on sait ce que c'est et qu'il y en a, le chou kale s'achète entre trois et huit euros le kilo. Et dans ce coin du Finistère, il a des adeptes. "On fait des soupes avec", nous confie l'une d'elles. Une autre nous a dit qu'elle adorait son goût. Par ailleurs, le chou kale, c'est deux fois et demi l'apport en vitamine C d'une orange. Un goût qu'Adélaïde a découvert grâce à la malice de ses cinq ans.

Sur le même sujet

Lire et commenter