Le premier marché au gras de la saison s'ouvre à Samatan

Le premier marché au gras de la saison s'ouvre à Samatan

REPORTAGE - Le coup d'envoi du premier marché au gras de la saison a été lancé ce lundi matin à Samatan (Gers). L'occasion pour beaucoup d'acheteurs de commencer la préparation des fêtes de fin d'année.

Ce lundi matin, Samatan accueille son premier marché au gras de la saison. Mais quelques minutes avant l'ouverture, les producteurs sont inquiets. Leurs habitudes sont perturbées par les précautions destinées à lutter contre la propagation du coronavirus. Dans les espaces où il y a des foies gras et des carcasses, un vétérinaire veille au respect du protocole sanitaire. Selon ce dernier, il faut désinfecter les mains avec du gel hydroalcoolique après chaque transaction et utiliser du cellophane alimentaire au cas où l'on tousse.

Pendant ce temps, à l'extérieur, les acheteurs avaient prévu de respecter la distanciation sociale. Mais dans l'euphorie, à l'ouverture, tous se sont faufilés côte à côte pour ne pas rater la bonne affaire. Beaucoup commencent d'ailleurs à préparer les fêtes de fin d'année. Qu'il soit en bocal, en terrine ou poêlé, le foie gras doit être frais et de qualité. Étincelant, ce produit promet un bon repas de Noël... à moins que le coronavirus ne gâche la fête.

Toute l'info sur

Le 13h

Ce sujet a été diffusé dans le journal télévisé de 13H du 19/10/2020 présenté par Jean-Pierre Pernaut sur TF1. Vous retrouverez au programme du JT de 13H du 19 octobre 2020 des reportages sur l'actualité politique, économique, internationale et culturelle, des analyses et rebonds sur les principaux thèmes du jour, des sujets en régions ainsi que des enquêtes sur les sujets qui concernent le quotidien des Français.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Emmanuel Macron s'exprimera à 20h pour rendre hommage à "VGE"

L'application TousAntiCovid sésame indispensable pour entrer dans un supermarché ?

EN DIRECT - Covid 19 : 100.000 personnes hospitalisées aux États-Unis, un record

Bruxelles : quand la police tombe nez à nez avec un eurodéputé hongrois dans une fête libertine clandestine

Valéry Giscard d'Estaing est décédé "des suites du Covid-19"

Lire et commenter