Les anémones égaient l'hiver à Nice

Les anémones égaient l'hiver à Nice

REPORTAGE - Le soleil est au rendez-vous ce vendredi, notamment à Nice (Alpes-Maritimes). Dans cette ville, les anémones décorent les étals des fleuristes pour la plus grande joie des habitants.

L'hiver, les anémones se font une place sur les bancs des fleuristes et dans le cœur des acheteurs. "Elles sont toutes en couleurs et pas onéreuses", s'exclame une dame au marché. "J'aime bien leur forme et leur connotation printanière", révèle une autre. Ces fleurs qui font penser au printemps se cultivent pourtant en hiver, de décembre à avril.

Toute l'info sur

Le 13h

Ce vendredi matin, il fait 2 °C dans les serres de Clément Moulin, horticulteur à Nice. Mais les anémones aiment le froid qui les aide à se développer et à pousser lentement. "Leurs tiges sont plus grosses et plus rigides. Cela les aide à bien se tenir dans les vases". Pour qu'elles se conservent bien, les fleurs doivent être cueillies encore en boutons. Clément Moulin les récolte alors au petit matin avant leur réveil.

Les anémones n'ont pas de parfum même quand elles s'épanouissent. "Par sa simplicité, on peut dire que c'est une grande fleur", estime un fleuriste qui les vend au marché de Nice. De quoi colorer et égayer sa maison en toute simplicité.

Ce sujet du 13H vous intéresse ? Découvrez le podcast "Au cœur des Régions" de Jean-Pierre Pernaut

Écoutez le podcast votre plateforme d’écoute préférée :

Sur APPLE 

Sur SPOTIFY

Sur DEEZER

Jean-Pierre Pernaut vous propose de traverser de magnifiques paysages, de découvrir des traditions et des terroirs gourmands. Partez à la rencontre de personnages passionnés et d’histoires passionnantes. Un voyage sonore pour goûter au charme et aux richesses de notre beau pays.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : AstraZeneca prévient que ses livraisons ne pourront pas être aussi importantes que prévu

EN DIRECT - Impeachment : le procès en destitution de Donald Trump commencera la 2e semaine de février

Comment la Chine se trouve de nouveau confrontée à l’épidémie, un an après son apparition

Que sait-on de l'ivermectine dans le traitement du coronavirus ?

Covid-19 : le variant britannique pourrait être plus mortel, prévient Boris Johnson

Lire et commenter