Les fraises de Plougastel, un goût de printemps irrésistible

Les fraises de Plougastel, un goût de printemps irrésistible

REPORTAGE - Les premières fraises de Plougastel sont arrivées sur les étals pour le plus grand bonheur des gourmands. Mais qu'ont-elles de si particulier ?

La fraise de Plougastel annonce l'arrivée du printemps. Sur le marché de Lesneven (Finistère), chacun a son petit secret pour la déguster. Nature, avec du sucre ou de la crème fraîche, c'est la plus belle et la meilleure, selon les Bretons. C'est également l'une des plus précoces cultivées dans le pays. Sur le stand de Marine, les fraises de Plougastel se vendent à quinze euros le kilo. Sur la presqu'île, c'est avant tout un symbole. La fraise se cultive ici depuis trois siècles. En Bretagne, toutes les conditions sont réunies pour favoriser la pousse de ce fruit.

Toute l'info sur

Le 13h

À Plougastel-Daoulas, on récolte une tonne de ces fruits rouges par jour, avec patience et doigté. On les prend délicatement dans la main et on les coupe avec l'ongle. Sous ces voûtes de fruits, un parfum léger et sucré adoucit le travail. Depuis sept ans, à chaque printemps, Chantal Bouguen-Le Doaré vient cueillir les fraises sous ses serres. "C'est la saison idéale, il ne fait pas trop chaud", se réjouit-elle. Un renouveau printanier et une petite touche de rouge qui resteront sur les étals jusqu'en juillet.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

EN DIRECT - Covid-19 : les réanimations à nouveau en hausse, avec 5769 patients en soins critiques

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Lire et commenter